Rencontres

Rencontre avec l’auteur David ZAOUI

Il y a quelques jours, je faisais la chronique du premier roman publié de David Zaoui : « Je suis un tueur humaniste » aux éditions Paul&Mike. Ce roman a positivement retenu mon attention et l’échange de nombreux mails avec son auteur m’ont donné envie d’en savoir plus. Voici donc Notre Rencontre :

Bonjour David ! Merci de répondre aux questions d’Au Fil des Livres. C’est un réel plaisir de vous  rencontrer.

AFDL : Qui êtes-vous, David Zaoui?

David :  Je suis né en banlieue parisienne, j’ai grandi dans une cité, là où dès l’âge de 13 ans, je réalisais des petits films d’action avec les gamins du quartier. Mes parents m’avaient offert une caméra et je ne la quittais pas. J’étais à l’affut de tout, de la moindre scène ou histoire à raconter. Ensuite, j’ai voulu apprendre la mise en scène et j’ai suivi les cours Florent, je faisais des petits boulots pour payer mes cours et je continuais de réaliser mes courts métrages. J’ai ensuite réalisé des clips, produit d’autres courts métrages, multiplié les jobs, beaucoup voyagé, vécu un petit moment aux USA, en ne parlant quasiment pas l’anglais ! A la question : « Qui êtes vous ? » Je suis très ennuyé car je préfère toujours parler des autres, m’intéresser à eux et m’en nourrir mais bon, j’ai dû y arriver quelque peu, je l’espère, en vous répondant !

AFDL : Ecrire, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

David:  Ecrire, pour moi, c’est d’abord un sentiment de liberté. Les livres pour moi, sont du domaine du sacré, donc, mon approche est d’abord pleine d’humilité. Je suis un observateur constant, un curieux insatiable, mon imaginaire m’empêche souvent de dormir, alors j’écris, je raconte mes rencontres, transforme parfois mes expériences de vie à mon avantage ou bien à mon désavantage, je tente de faire vivre des personnages anonymes mais magnifiques, avec qui j’échange de partout, là où je me trouve. Petit, seul dans ma chambre, quand je jouais, je me fabriquais un monde et je me disais : « Qui va bien pouvoir être au courant de mes histoires ? ».Aujourd’hui, j’écris et je me demande : « Qui va bien pouvoir lire mes histoires ? » Bienvenu.

AFDL : Depuis quand écrivez-vous ?

David : Depuis peu mais en fait, cela devait grandir en moi, au plus profond, mais je n’osais pas. Je ne m’en sentais nullement capable, j’avais peur. Je lisais, je lisais, j’avais plein d’idées de roman, mais je n’osais pas. Un jour, ou plutôt un soir, quelque chose a définitivement changé. Comme une évidence. Je me trouvais dans une librairie à chiner des livres, comme j’aime le faire et voilà que j’interrogeais le libraire comme un cuisinier qui tente la composition d’une salade, je lui demande : « Je cherche un roman écrit à la première personne, à la fois drôle, déjanté mais aussi émouvant. » Il m’a juste fallu une phrase, sa réponse, pour avoir le déclic. Le libraire a réfléchi un moment en grattant sa petite barbe et puis il m’a juste répondu : « Je ne vois pas. Ce livre, écrivez-le ! » Je suis rentré chez moi, et j’ai commencé à écrire.

AFDL : Quand trouvez-vous le temps d’écrire ?

David:  Le soir, la journée. Il n’y a pas vraiment de moment mais je prends constamment des notes. Si je mange une crêpe quelque part, en exemple, j’interroge le crêpier, je lui pose des tas de questions, comme un sociologue, un journaliste ! Ensuite, je prends des notes. Je prends des notes tout le temps même quand je discute avec le voisin et qu’il me dit : « le temps, c’est comme la politique, ça change sans arrêt mais au final, rien ne change ». Ensuite, je lui mets des habits à ce personnage, je l’imagine vivre dans mon monde et je lui donne la parole. C’est réjouissant.

AFDL : « Je suis un tueur humaniste » est votre premier roman, où avez-vous trouvé l’inspiration ?

David :  « Je suis un tueur humaniste » est en effet mon premier roman publié. J’en ai écrit d’autres qui sortiront. En fait, à la base, cette idée d’un tueur humaniste était destinée au cinéma. J’en avais écrit un script. J’avais approché Gérard Depardieu que j’avais connu lorsque je montais un court métrage et qui avait eu la gentillesse de me présenter un producteur : René Cleitman, paix à son âme. Gérard avait été très bienveillant avec moi, je l’avais juste approché maladroitement, mais il me donnait des conseil ; je l’appelais, il me répondait… Et puis, je lui ai présenté le script de ce tueur humaniste et il m’a dit : « Je ne pourrai pas le faire mais fais-en un roman, ça sera bien. » J’ai laissé ça de côté pendant des années, jusqu’au jour où j’ai pris la décision d’écrire. J’ai tout repris et j’ai suivi les conseils de Gérard Depardieu.

AFDL : Combien de temps vous a-t-il fallu pour l’écrire ?

David : J’ai écrit ce livre sur une année, en prenant des tas de notes, en m’amusant beaucoup, en rigolant aussi tout seul devant mon ordinateur.

AFDL : Votre héros est atypique, enfant de la DASS, voulant faire le bonheur, pourquoi ce choix ?

David:  C’est en effet l’idée même de ce roman. J’aime l’ambivalence des personnages, les anachronismes. Un tueur… ok, des tueurs dans le cinéma et dans les romans, il y en a, beaucoup même… mais un tueur… un tueur humaniste, un type bien, au grand cœur, qui n’a pas eu vraiment de choix, même si, adepte de Montaigne, il croit en la responsabilité de l’individu… et si… ce tueur, voulait rendre les gens heureux ? Un tueur positif ? Un tueur généreux ? Un tueur altruiste ? Hédoniste ? Adepte de philosophie et de Brahms ? Un tueur qui se cherche, qui se fait psychanalyser, un tueur qui ne tue pas comme n’importe quel tueur ? Un tueur avec une éthique ?  Bref, voilà un exemple de note que je peux prendre sur un personnage avant de lui donner vie.

AFDL : Babinski évolue au gré de ses rencontres, pensez-vous que les rencontres nous façonnent ?

David : Définitivement. A condition d’en faire quelque chose. Chaque rencontre est unique et elle est toujours la promesse d’un chemin lumineux ou pas. Une seule rencontre peut tout changer. J’y crois très fort. Ce libraire qui m’a dit : « Ce livre, là, écrivez-le ! » Rien que ça, rien que ça et je m’y suis mis.

AFDL : Avez-vous de nouveaux projets d’écriture ?

David : Oui, j’écris sans arrêt, à présent. Je me sens bien. Tout me sourit dans ma vie, je suis positif, curieux bien davantage que le raisonnable ! On en peut être malheureux lorsqu’on est curieux et constamment ouvert aux autres. J’ai plusieurs romans qui attendent sagement et que je retravaille, je rêve de rencontrer un maximum de lecteurs.

AFDL : Etes-vous, vous-même, lecteur ? Que lisez-vous habituellement ?

David :  Oui, je lis continuellement. Les livres sont une passion. A cette question, comme à la question : « Quel est ton film préféré ? » je réponds toujours par des cinéastes ou bien des auteurs, plutôt que par un film ou un livre. Ce qui m’intéresse, c’est la vision d’un auteur, son œuvre. A cet effet, je suis littéralement fan de littérature américaine mais aussi chinoise, norvégienne, italienne, russe, française, bien sûr. J’aime des auteurs comme : John Fante, BukowskI, Lao She, Knut Hamsun, Iceberg Slim, John Kennedy Toole, Richard Brautigan, Burroughs, Dashiell Hammett mais aussi Graham Parker, Albert Cohen, David Lodge, Roman Gary, Joseph Kessel, Daniel Pennac, Edgar Hilsenrath, Tolsoï, Kafka, Zweig, et puis la philosophie, le théâtre, les essais, je lis beaucoup de choses différentes.

AFDL : Quel est votre livre préféré ?

David: Je ne peux répondre à cette question car en elle même, elle tient à en exclure d’autres.

AFDL : Un dernier petit mot pour nos lecteurs…

David :  Quel exercice ! Et bien, chers lecteurs, je vous le dis, en toute modestie, je me le répète tous les jours ! Lisez, continuez de lire, d’empiler les livres, d’en prendre soin car ils sont la vie, et… surtout, chers lecteurs, merci de suivre ce super blog, riche et varié et qui a eu la gentillesse de vous présenter mon premier roman !

AFDL : Au plaisir de vous retrouver pour la suite alors ! Merci.

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Rencontre avec l’auteur David ZAOUI »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s