Auteurs·Rencontres

Rencontre avec l’auteur MARIE VAREILLE

Marie vareille

Rencontre avec Marie VAREILLE

Âgée de 31 ans, Marie Vareille est l’auteur de Ma vie, mon ex et autres calamités (City Editions – 2014), Je peux très bien me passer de toi (Editions Charleston – 2015)  pour lequel elle a reçu le Prix Confidentielles et de Élia, la Passeuse d’âmes (Editions PKJ – 2016) auquel le Prix du Meilleur Roman Jeunesse du Parisien a été attribué.

Là où tu iras j’irai (Editions Mazarine – 2017) est son quatrième roman. (Chronique du blog du 4.04.17 : https://aufildeslivresblogetchroniques.wordpress.com/2017/04/04/la-ou-tu-iras-jirai-marie-vareille/Là où tu iras

Je vous invite à « rencontrer » cette jeune auteur talentueuse.

Bonjour Marie, je vous remercie d’avoir accepté de répondre aux questions de Au Fil Des Livres. Je suis enchantée de faire votre connaissance.

AFDL : Qui êtes-vous Marie Vareille 
Marie : Vaste question ! Je suis avant tout une lectrice passionnée, obsédée par les histoires depuis mon plus jeune âge, à tel point que j’ai fini par vouloir en écrire. J’avoue aussi que je confonds parfois la réalité et la fiction…

Ce que j’aime : mon amoureux, ma famille, mes copines, écrire, un bon roman, le cinéma, le chocolat chaud, écouter Nostalgie, le saucisson, écrire, faire des blagues pourries, la campagne, le silence, écrire.

Ce que je déteste : le poisson, ne pas écrire, la perte de temps, le bruit, la télé-réalité, le RER, la ville, la violence, la méchanceté, l’indifférence, les ouvertures soi-disant pratiques, les contraintes, l’étroitesse d’esprit.

 AFDL : Ecrire, qu’est-ce que cela représente pour vous ?
Marie : Ecrire, c’est mon quotidien, mon travail. Mais surtout, l’écriture est un endroit où j’ai le droit d’améliorer le monde, d’être idéaliste de transformer les rêves en réalité, de voyager où je veux, avec qui je veux… Bref, c’est avant tout un espace de liberté.

AFDL : Depuis quand écrivez-vous ?
Marie : Dès le primaire j’ai eu le réflexe de griffonner des trucs, des poésies (bizarre, je sais), des idées, un journal, des débuts d’histoires. La démarche et l’envie d’écrire un roman, d’inventer une histoire construite m’est venue un peu plus tard, après le bac, j’ai terminé un roman pour la première fois à 22 ans.

AFDL : Quand trouvez-vous le temps d’écrire ?
Marie : On ne trouve pas le temps d’écrire, on le prend, voire, souvent, on le vole. Quand j’ai commencé, je travaillais à plein temps, je mettais mon réveil à 6h tous les matins pour écrire avant d’aller travailler.

Comme c’est une question qui revient souvent, j’ai écrit un article plus détaillé sur le sujet ici : https://marievareille.com/2014/11/29/ecrire-un-roman-comment-trouver-le-temps/

Cela dit, depuis un an, j’écris quasiment à plein temps, c’est donc beaucoup plus facile de libérer des temps d’écriture, même si la promotion des livres (salons, gestion des réseaux, sociaux, réponses aux lecteurs etc.) est très chronophage.

AFDL : Avez-vous un petit rituel d’écriture ?
Marie : J’éteins mon téléphone, je bloque internet, je bois du thé. Je préfère écrire chez moi, contrairement à d’autres auteurs, j’ai du mal à me concentrer dans les cafés ou les endroits publics.

AFDL : Où trouvez-vous votre inspiration ?
Marie : Un peu partout, dans le quotidien, dans ce que je vois, ce que j’entends et ce que je lis. Je suis d’une nature curieuse, capable de m’intéresser à n’importe quel sujet s’il est nouveau, je crois que la curiosité nourrit énormément l’imagination.

AFDL : Pourquoi avoir choisi d’écrire du chick-lit ?
Marie : Parce que j’adore les comédies romantiques au cinéma. Love Actually, Coup de foudre à Notting Hill, Quatre Mariages et un enterrement etc. J’avais envie d’écrire des romans où on pourrait retrouver l’humour, la légèreté et le bonheur que procurent ces films.

PS : Et je n’écris pas que de la chick-lit, j’ai aussi écrit un roman jeunesse fantastique « Elia, la Passeuse d’âmes » chez Pocket Jeunesse 😉

AFDL : Quels thèmes vous-tiennent à cœur ?
Marie : Le thème le plus important pour moi, je crois que c’est la liberté. Dans « Je peux très bien me passer de toi », la liberté de coucher (ou de ne pas coucher !) avec qui on veut, surtout si on est une fille, sans être jugée, dans « Là où tu iras j’irai », celle de choisir une vie hors normes, sans mariage ni enfants…

Ensuite, il y a d’autres thèmes qui me tiennent à coeur et qui apparaissent dans mes histoires comme le fait de se battre pour réaliser ses rêves ou l’optimisme.

AFDL : Quels sont vos projets d’écriture ?
Marie : Je termine actuellement le tome 2 de ma trilogie jeunesse « Elia la Passeuse d’âmes », ensuite, j’attaque le tome 3 !

AFDL : Quels sont les livres de votre PAL d’avril ?
Marie : Le troisième tome de la saga « Les sept soeurs »de Lucinda Riley, le deuxième tome des « Fiancées de l’hiver » de Christelle Dabos, « Comme par Magie » d’Elizabeth Gilbert.

AFDL : Un dernier mot pour nos lecteurs …
Marie : Une citation de Winston Churchill que j’ai accrochée au-dessus de mon bureau et que je trouve particulièrement inspirante : « Le succès c’est aller d’échecs en échecs sans perdre son enthousiasme. »

Et puis surtout… Merci d’avoir lu jusqu’ici !

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Rencontre avec l’auteur MARIE VAREILLE »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s