Auteurs·Rencontres

Rencontre avec l’auteur Carole LLEWELLYN

Carole LlewellynRencontre avec CAROLE LLEWELLYN

Née en 1983, Carole Llewellyn est découverte à 14 ans sans le cadre du Festival de Film de Paris pour son premier scénario. Elle a étudié la littérature anglophone et l’art dramatique entre la France et les Etats-Unis avant de rentrer à Paris pour débuter une carrière d’enseignante universitaire et de comédienne. Depuis l’obtention de son doctorat en littérature américaine en 2010, Carole partage son temps entre ses projets professionnels et l’écriture.

Un ombre chacunUne Ombre Chacun – Editions Belfond , avril 2017  est son premier roman .
Chronique https://aufildeslivresblogetchroniques.wordpress.com/2017/04/23/une-ombre-chacun-carole-llewellyn/

Bonjour Carole,

Je vous remercie d’avoir accepté de répondre aux questions de Au Fil Des Livres. Cette rencontre est un plaisir.

AFDL : Qui êtes-vous Carole Llewellyn ?
Carole : Je suis une vraie « milléniale », une « slasher ». J’ai été professeur d’université pendant quelques années, puis je me suis mise à travailler en start-up, tout en menant une carrière de comédienne et de scénariste et romancière… Je me laisse mener par mes passions, par mes envies… Je crois que plus que tout, j’aime l’idée de créer et d’offrir quelque chose qui soit utile, important, différent.

Dans mon quotidien, les choses importantes sont ma famille, mes amis, mon petit chien Byron (comme le poète), et mon travail. J’adore travailler, rencontrer des gens, me promener avec mon chien… Et en même temps, j’apporte beaucoup de valeur à ma solitude, aux moments où je suis sûre face à moi-même, soit pour écrire, méditer, prier, prendre le temps. Notre monde me fascine et me fait un peu peur donc j’ai besoin de moments un peu « à moi ».

AFDL : Ecrire, qu’est-ce que cela représente pour vous ?
Carole : C’est une raison d’être. Mon prof de théatre (Niels Aretrup) me posait la question de savoir ce qui était vital, essentiel pour moi entre jouer et écrire et j’ai répondu « écrire » de manière très évidente. Il disait souvent que l’auteur Carole prenait toute la place sur le banc et que la comédienne était assise d’une demie fesse sur le bout du banc. Je pense que c’est assez vrai. Le pouvoir créatif de l’écriture est illimité et très très fort, ce qui me plait beaucoup là où le travail de comédienne est plus dans le ressenti et la confiance dans la création de l’autre. J’aime faire les deux, mais écrire est vraiment une vraie raison d’être.

AFDL : Depuis quand écrivez-vous ?
Carole : J’ai écrit mon premier roman à 8 ans ! Ah ah ! Une histoire de petite fille qui arrivait au poney club et avait un petit amoureux qui montait à poney avec elle malgré le fait que les filles populaires du poney club ne l’aimaient pas beaucoup. C’était très mauvais mais ça m’a occupée pendant plusieurs mois sur  le vieil ordinateur amstrad de mon papa !

AFDL : Quand trouvez-vous le temps d’écrire ?
Carole : Ça dépend des périodes. Quand je ne travaille pas, je peux écrire tout le temps, partout, je n’ai jamais de « blocage. » Par contre, je peux faire 2 lignes en 1 heure comme je peux écrire 2 paragraphes. Je ne finis jamais une phrase si elle ne me plait pas absolument donc parfois, je reste sur certaines phrases très longtemps. Quand je travaille (ce qui est mon cas aujourd’hui) j’écris le weekend. J’aime partir quelques jours seule un peu loin et passer mon temps à écrire en mode solitaire.

AFDL : Avez-vous un petit rituel d’écriture ?
Carole : Non pas vraiment. J’ai besoin de musique, j’ai une playlist très sympa avec beaucoup de musique classique qui m’aide beaucoup à me projeter. Sinon, mon Mac et tout est ok !

AFDL : « Une ombre chacun » est votre premier roman, quelle a été votre source d’inspiration ?
Carole : J’aimais beaucoup Mrs. Dalloway de Virginia Woolf et je me suis demandée « quelle serait la Mrs. Dalloway d’aujourd’hui et qu’est ce qu’il se passerait à la fin du livre, au moment ou elle réalise que sa vie est assez vide. De ce constat, j’ai réalisé que nous avions pas mal de Mrs. Dalloway en nous et que le monde dans lequel nous vivions était plein de contradictions que j’avais envie d’explorer.

AFDL : Quel effet cela fait-il de voir son roman publié ? carole llewellyn
Carole : C’est assez indescriptible ! C’est un rêve de petite fille qui se réalise donc c’est difficile de le vivre en réalisant. J’ai mis pas mal de temps à réaliser que cela se passait, car tout s’est fait très vite, la signature en novembre pour un livre en avril, c’est super rapide !

AFDL : Votre vie est-elle chamboulée par les impératifs de la promotion ? Comment le vivez-vous ?
Carole : Ma vie est très très remplie, ça , c’est sûr ! Je me lève plus tôt et me couche plus tard pour pouvoir avoir le temps de tout faire. Ma journée commence toujours par une promenade du chien et 30 minutes de yoga et ensuite, tout s’enchaine. J’essaye de garder un équilibre entre ma startup et mes obligations pour le livre, et comme c’est un vrai plaisir de le faire, au final, ça ne me dérange pas de moins voir mes amis, ou de ne plus avoir trop de vie sociale lol. J’ai vraiment envie de tout donner pour mon bébé et donc j’accepte volontiers de donner mon temps pour parler du livre ! C’est quelque chose de très enivrant et de vraiment exceptionnel donc j’en profite tant que ça dure !

AFDL : Avez-vous de nouveaux vos projets d’écriture ?
Carole :Je suis sous contrat avec Belfond pour plusieurs livres donc j’ai déjà commencé le suivant ! J’en ai une trentaine de pages et j’espère l’avoir fini vers le printemps de l’année prochaine pour la rentrée littéraire de 2018. On croise les doigts !

AFDL : Quels sont les livres de votre PAL d’avril ?
Carole : Sur ma PAL d’avril il y a le Pulitzer américain The Underground Railroad,  de Colson Whitehead, American Pastoral de Philip Roth et Cavalier Seul de Jérôme Garcin que j’adore. J’ai récemment fini le livre de Sylvie Le Bihan Qu’il Emporte mon Secret, que j’ai beaucoup aimé ! Et j’ai hâte de recevoir le 2ème livre de mon amie Rachel Vanier, Ecosystème, qui sort en Juin !

AFDL : Un dernier mot pour nos lecteurs …
Carole : Merci de votre soutien ! Entre les retours hyper bienveillants et les mots très doux que j’ai reçus et les chiffres de la première semaine, je suis vraiment reconnaissante de leur soutien et de leur enthousiasme pour le livre… j’espère qu’il aura une belle vie grâce à eux 🙂

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Rencontre avec l’auteur Carole LLEWELLYN »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s