Nouveaux Auteurs

La Première Fois que j’ai été Deux – Archibald Ploom

la premiere foisLa Première Fois que j’ai été Deux – Archibald PLOOM

Auto-édition – Février 2017

Je remercie l’auteur pour l’envoi de son roman.

coeur 3

4ème de couverture

Karen Traban est en terminale et vit seule avec une mère dépressive. Elle est brillante, musicienne et adore danser mais l’amour n’est jamais au rendez-vous. Les garçons de son âge lui semblent sans intérêt. Quand un jeune anglais, Tom, arrive au milieu de l’année scolaire dans sa classe, Karen le prend immédiatement en grippe… Elle ne sait pas encore que ce jeune homme si différent des autres va changer sa vie.
Mon avis

Je ne peux, avant de donner mon avis, ignorer un point important : les fautes d’orthographe, les erreurs de syntaxe et les coquilles sont très nombreuses dans ce livre et occasionnent parfois une véritable gêne. Une relecture et une meilleure mise en page rendrait ce livre certainement plus attrayant.

Le sujet, les premiers émois amoureux d’une adolescente de 17 ans, semblait, au premier abord, banal. L’arrivée du bel anglais que l’on déteste puis que l’on apprécie : rien de bien nouveau. Mais ce roman est plus qu’une histoire d’amourette.

Karen est une jeune fille de 17 ans atypique. Intelligente, cultivée – sa mère bibliothécaire l’a très tôt initiée à la littérature -, elle porte sur ce qui l’entoure un regard critique acerbe. Tout y passe : les jeunes (leurs consommations, leurs préoccupations, leurs occupations), les garçons, les filles, l’Education Nationale, la politique… Elle a une idée sur tout. Le problème est que son idée, puisque ce roman est une narration, est perçue comme une vérité absolue. C’est un peu miss « perfection » dans un monde d’abrutis ! Elle finit même par être lassante, si ce n’est franchement antipathique. Elle, qui lit beaucoup et cite fréquemment ses références littéraires, ne fait pas preuve d’ouverture d’esprit et de tolérance.

Sa première aventure amoureuse ne peut donc être qu’avec un être exceptionnel. Et Tom est exceptionnel. Leur relation est donc forcément intellectuellement riche et intéressante. C’est ce qui donne l’attrait au roman. Leurs dialogues, bien que parfois ampoulés, sont culturellement accrocheurs. La musique – très présente tout au long du roman-, l’histoire notamment celle de la seconde guerre mondiale, l’importance des racines et des filiations, l’amour sont les thèmes qui préoccupent nos deux héros et leurs réflexions sont dignes d’intérêt.

Ce roman présente quelques maladresses, notamment des longueurs qui perdent l’attention. Cependant, avec un peu de remodelage, d’arrangement, de peaufinage, il pourrait devenir une excellente lecture. Il en est tout proche.

Une réflexion au sujet de « La Première Fois que j’ai été Deux – Archibald Ploom »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s