Bandes Dessinées

HIBAKUSHA – O.Cinna – T.Barboni

Hubakusha 2HIBAKUSHA –  O.Cinna – T.Barboni
Editions Dupuis – Coll. Aire Libre – Mai 2017

Genre : Roman graphique Historique
Age du lectorat : 15+
Album cartonné – 64 pages en couleurs

Je remercie les Editions DUPUIS pour cette lecture. 

coeur 4

 

4ème de couverture

C’est une histoire d’amour. Pas au bon moment, pas au bon endroit. Ludwig est allemand, elle est japonaise. Ils se lient pour l’éternité en 1945 à Hiroshima. Depuis cette date, « hibakusha » est le nom donné aux survivants des attaques nucléaires américaines sur les villes de Nagasaki et d’Hiroshima. Témoins éternels de l’horreur. Mais au-delà de l’histoire, de ses aléas, de ses drames et de ses déchirements, cet album pose les questions de l’instant d’après … Que reste-t-il de la vie d’un homme, de ses engagements, de ses manquements, de ses fautes ? Que reste-t-il de ses émotions, de ses amitiés, de ses amours ? Magistralement inspirés par la nouvelle de l’écrivaine Thilde Barboni, le trait et la palette délicate d’Olivier Cinna font d’Hibakusha une ode graphique à l’amour éternel.

Mon avis

  1. Ludwig Mueller est un traducteur allemand aux ordres du parti hitlérien envoyé à Hiroshima pour y décrypter des documents confidentiels. Sa rencontre avec une belle et mystérieuse japonaise va ébranler ses convictions.

Hiba 1

L’intrigue aborde la période sombre de 1945 qui a profondément meurtri le Japon. Au travers l’histoire de Ludwig et sa belle amante, c’est un véritable travail de mémoire qui est signifié, un hommage à ces victimes d’atrocités humaines, une expression des conséquences de cette guerre meurtrière. Ce roman graphique ne peut laisser indifférent. Il touche, interpelle, instruit, rappelle. Ne jamais oublier ce qui a été. Ne jamais oublier les souffrances de ces êtres aux vies brisées.

Hiba 2

Hibakusha  (被爆者/被曝者?, soit respectivement « victimes de la bombe » ou « victimes de la bombe atomique ») est un mot japonais qui désigne les survivants des bombardements atomiques américains d’Hiroshima et Nagasaki.  

L’ensemble, du graphisme poétique au scénario enlevé, mêle réalité historique et fiction et retranscrit finement la tension de la période. On se sent comme enveloppé, enrobé, figé par ce roman tant son récit est poignant.

C’est un roman qui, de plus, m’a incitée à faire quelques recherches sur les Hibakusha dont je n’avais plus évoqué la situation depuis le lycée. Je vous invite à lire l’article paru dans le Monde en 2015 :

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/08/05/hiroshima-le-combat-des-hibakusha-contre-l-oubli_4712659_3216.html

 

 

 

3 réflexions au sujet de « HIBAKUSHA – O.Cinna – T.Barboni »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s