Roman Contemporain

La Ballade de l’Enfant Gris – Baptiste Beaulieu

La ballade de l'enf grisLa Ballade de l’Enfant Gris – Baptiste Beaulieu

Editions Mazarine – Septembre 2016

coeur 4

Je remercie les Editions Mazarine pour cette lecture.

4ème de couverture

C’est l’histoire de Jo’, jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit.
C’est l’histoire de No’, un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d’un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l’hôpital.
C’est l’histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l’autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils.
Un matin, dans la chambre de l’enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres.
Jo’ devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères.

Inspiré par le choc ressenti lors de la disparition de l’un de ses jeunes patients, l’auteur livre une quête initiatique et poétique, semée de recoins obscurs qui s’illuminent. Un magnifique troisième roman, porté par des personnages profondément humains.

Mon avis

Ce livre est inclassable. C’est un ovni.

Jo’, jeune interne, entreprend un périple, de Rome à Jérusalem, pour réparer les vivants, suturer une plaie, colmater une déchirure. La déchirure ? Une perte, terrible, celle de No’, petit garçon malade de 7 ans. Jo’ doit trouver un sens à cette histoire, comprendre Maria, la mère de No’, si peu présente. Cette mère que l’on juge, que l’on critique, que l’on ne saisit pas.

Ce voyage est un espace, une prise de distance. Accompagné du fantôme de l’enfant, Jo’ cherche Maria à laquelle il veut rendre son petit. Un voyage pour guérir, peu ordinaire que l’on suit parfois surpris, parfois ému. Un périple dans les sentiments et l’intime. Il n’y a que souffrance, que chagrin. Un chagrin incommensurable qui fait grandir, réfléchir, mûrir, assumer et devenir tolérant, qui fait apprendre que la vie n’est pas si simple, les apparences pas si évidentes. Et si on se trompait ? Et si la vie ne ressemblait pas à ce qu’elle parait être.

C’est un voyage avec une perte et des prises de risques, pour se sentir vivant. La drogue, le sexe, l’inconnu. Vivre à bout de souffle, l’enfant dans l’âme et dans le cœur, l’amour au bord des lèvres et la colère aux tripes. Une colère contre la vie, la mort, la maladie, cette mère qui n’a pas su et qui pourtant faisait. C’est une fuite nécessaire de Rome à Jérusalem, un pèlerinage. Baptiste nous parle de la vie, de la mort, de ces enfants si forts et fiers, de ces parents démunis, des soignants impuissants, des stigmates et nous montre que rien n’est anodin, que tout nous construit, laisse des traces, des marques.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « La Ballade de l’Enfant Gris – Baptiste Beaulieu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s