Roman Contemporain

De l’autre Coté du Monde – Stephanie Bishop – Rentrée littéraire 2017

De l'autre coté du mondeDe l’autre Côté du Monde – Stephanie Bishop

Editions Fleuve – 24 Août 2017

coeur 3

Je remercie Marie et Muriel de La librairie l’Intranquille de Besançon pour cette lecture.

« Elle sait désormais que ce n’est pas le fait de quitter un endroit le pire ; c’est, une fois arrivée à destination, de devoir vivre comme si son pays d’origine avait disparu. C’est cela la tragédie — au bout d’un certain temps on finit par douter de la réalité du lieu d’où l’on vient. Cette première existence, jadis pleine de sens, s’efface peu à peu. Sans faire de bruit, elle sombre dans l’oubli.»

4ème de couverture

Cambridge, 1963.

Une chambre à soi. Du temps pour peindre. Tel est le rêve de Charlotte après la naissance de ses deux filles. Son mari Henry, lui, ne supporte plus le climat anglais pluvieux et brumeux, et rêve d’un pays aride et ensoleillé comme l’Inde de son enfance. Une brochure, glissée dans la boîte aux lettres, semble apporter la solution : « L’Australie réveille le meilleur en vous. » Henry y croit.

Charlotte, en dépit de ses réticences, finit par céder, et peu après la petite famille embarque pour l’autre côté du monde.

Cependant, sous le soleil cuisant de Perth, la terre s’assèche tout comme leur relation dont la substance semble progressivement s’estomper. À l’image des aquarelles, les contours de leur vie précédente se brouillent, se perdent.

Lorsqu’un nouvel événement vient chambouler l’équilibre familial fragile, Charlotte décide de prendre en main son avenir, quitte à renoncer à ce qu’elle a de plus précieux…

Mon avis

Ce roman ne sera pas un coup de cœur littéraire, mais il m’aura permis de passer un agréable moment. Le récit est intéressant et le style plaisant.

A contre-cœur, Charlotte suit Henry, son mari, en Australie. Les billets sont pris en charge par le bureau des migrants, les promesses sont alléchantes, le climat plus clément que celui d’Angleterre. Henry en rêve, comme un ersatz d’Inde, pays de ses origines dont il garde quelques souvenirs.
Charlotte tente de le faire changer d’avis, essaie de se soustraire au voyage, discute, tergiverse, puis se résigne. Ses rêves à elle s’évaporent. Elle n’est plus que mère et épouse.

Stephanie Bishop dépeint habilement les effets de ce sacrifice sur Charlotte, sur Henry, sur leur couple, sur leurs filles. Les souffrances sont exacerbées, le dialogue difficile, les tensions multiples.

Se confrontent deux histoires : celle de celui qui se cherche des racines à celle de celle que l’on arrache aux siennes. L’amour, même le plus sincère, peut-il y survivre ?

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « De l’autre Coté du Monde – Stephanie Bishop – Rentrée littéraire 2017 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s