Roman Contemporain

Le Bois des Ombres – Barbara Dribbusch

Le bois des ombresLe Bois des Ombres –Barbara Dribbusch

Editions Les escales – 5 octobre 2017

coeur 3

 

Je remercie les Editions les Escales pour cette lecture.

 

4ème de Couverture

A la mort de sa grand-mère, Anne Südhausen hérite d’un mystérieux médaillon en argent et découvre, cachés sous le lit, une dizaine de cahiers d’écoliers à la couverture noire. Des journaux intimes que sa grand-mère Charlotte a rédigés en 1943, lors de son séjour au « Bois des Ombres », une étrange clinique autrichienne.

En lisant ces carnets, Anne découvre toute une partie de la vie de sa grand-mère dont elle ignorait tout, ainsi qu’un pan méconnu de l’histoire. Comment se fait-il que cet institut n’ait pas été fermé, comme tant d’autres, à l’époque ? Quelles expériences psychiatriques, menées par les nazis, abritait-il ? Quelles méthodes y étaient-elles testées par son énigmatique directeur ?
Alors qu’elle n’a qu’une hâte, avancer chaque jour un peu plus dans la lecture de ce journal, Anne se rend compte que deux carnets ont disparu. Qui a bien pu les voler ?
Un roman bouleversant où présent et passé s’enlacent, et où la petite histoire rejoint la grande.

Mon Avis

Malgré quelques répétions ou explications détaillées que le lecteur pourrait comprendre seul au fil de sa lecture, ce roman est très agréable à lire. Très vite, on se prend au jeu de cette enquête/quête sur le passé de Charlotte. A la lecture de ses cahiers intimes, trouvés par Anne, sa petite fille, un pan d’histoire est dévoilé nous plongeant en 1943, à la clinique du Bois des Ombres, dans laquelle les occupants ne semblent pas être ce qu’ils prétendent et où le médecin-chef parait dissimuler de lourds secrets. Anne découvre peu à peu la vie de Charlotte – une vie qui intéresse d’autres personnes, mais qui et pourquoi ?

Alternant le présent de Anne et le passé de Charlotte, ce roman captive tant par le suspens qu’il entretient que par les faits historiques qu’il expose à savoir l’extermination des malades mentaux, des dépressifs, de certains blessés de guerre et les expériences médicales pratiquées sur ce public sous le régime nazi.  Captivant, comme je le soulignais, ce livre est également un hommage à ceux qui ont lutté et refusé une réalité cruelle et inhumaine. Ce sont 340 pages qui se lisent d’une traite et laissent le sentiment d’une lecture plaisante et instructive.

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Le Bois des Ombres – Barbara Dribbusch »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s