Auteurs·Rencontres

Rencontre avec l’illustratrice et auteur Camille Jourdy

Camille JourdyRENCONTRE avec l’illustratrice Camille Jourdy

Camille Jourdy est une illustratrice et une auteur de bandes dessinées/romans graphiques. Elle a grandi à Dole, dans le Jura (et oui … encore une Franc-Comtoise ! hip, hip, hip !!!). Diplômée de l’École supérieure d’art d’Épinal où elle a écrit et réalisé son premier livre, Une araignée, des tagliatelles et au lit, tu parles d’une vie ! (2004), puis de l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg en 2005, elle vit et travaille à Lyon.

Entre 2007 et 2009, elle publie Rosalie Blum (Actes Sud bd – prix RTL 2009 et Fauve révélation, Angoulême 2010), qui sera adaptée pour le cinéma par Julien Rappeneau avec Noémie Lvovsky dans le rôle de Rosalie. Suite à ce succès, elle œuvrera en littérature jeunesse (Milan, Albin Michel…) puis éditera, en 2016, Juliette, les fantômes reviennent au printemps aux Editions Actes Sud.

Juliette

Vous pouvez retrouver Camille Jourdy sur : http://camillejourdy.canalblog.com/

Camille était présente pour une séance « dédicace » le 4 Novembre 2017 à la librairie l’Intranquille de Besançon et a gentiment accepté de répondre aux questions d’Au Fil des Livres.

J’ai découvert une artiste passionnée et passionnante.

 

AFDL : Bonjour Camille, je vous remercie d’avoir accepté de répondre aux questions d’Au Fil des Livres. Qui êtes-vous Camille Jourdy ?

Camille : Je suis auteur de bandes dessinées et illustratrice de livres pour enfants, et maman. Je suis plutôt calme, dans mes pensées, ailleurs. J’aime bien contempler, regarder, observer, un peu en retrait et à la fois, j’aime bien passer du temps à travailler, je n’aime pas ne rien faire.

AFDL : Depuis quand dessinez-vous ?

Camille : Je dessine depuis toujours, comme à peu près tous les enfants, c’est juste que je n’ai jamais arrêté. Tous les enfants aiment dessiner, puis à un moment ils arrêtent, moi non. J’ai toujours aimé ça. Je dessine énormément.

AFDL : Quand trouvez-vous le temps de dessiner ?

Camille : Dessiner, c’est mon métier. Il est calé sur les horaires d’école et de crèche de mes enfants, presque comme des horaires de bureau et, si je suis en retard, je m’y remets le soir. Mes horaires sont souples, je gère mon emploi du temps, tout en ayant des contraintes et des impératifs. Quand je dois rendre un travail à telle ou telle date, je dois m’y plier. Je travaille donc parfois le soir pour compenser le temps que je perds. J’ai la sensation de ne jamais travailler autant que je voudrais. Je me sens toujours partagée entre ma vie de famille et mon travail, et parfois j’ai quelques frustrations comme lorsque je dois arrêter un travail en cours parce que c’est l’heure des enfants. Ce n’est plus mon rythme à moi. Avant d’avoir des enfants, ça l’était, maintenant, quand je suis bien dans un travail – sachant que c’est un boulot qui demande beaucoup de concentration et d’inspiration – et que je dois m’arrêter, ce n’est pas évident. C’est frustrant.

AFDL : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Camille : Plein de choses. C’est dur de répondre, car c’est plein de choses. Ça va de la vie en général, aux repas de famille, à des livres que j’ai lus, aux images en général, des photos, des lieux. Parfois, je vais me promener et je me dis « Tiens, ça, j’ai envie de le dessiner ». Je prends en photo, et parfois, quand j’écris une histoire je cherche à retrouver l’ambiance de l’image ou de la photo.

AFDL : On retrouve le bord du canal de Dole, dans Juliette…

Camille : Oui, je savais que dans mon histoire, elle irait au bord de ce canal, du coup j’avais pris des photos. Parce que je travaille beaucoup d’après photos, soit parce que je sais ce que j’ai envie de dessiner et j’ai besoin de la doc, soit parce que ce sont des endroits qui m’inspirent pour ensuite créer l’histoire.

Juliette bd2

AFDL : Ce sont surtout des aquarelles ?

Camille : Oui. Parfois ce sont des aquarelles, parfois des gouaches. Dans Juliette, quand il n’y a pas le trait, ce sont des gouaches, et quand il y a le trait noir, ce sont des aquarelles.

AFDL : On dirait des tableaux, il y a beaucoup de petits détails…

Camille : J’aime beaucoup les détails. Je ne peux pas m’empêcher, je n’arrive pas à épurer, c’est ce qui me plait.

AFDL : C’est ce qui vous démarque de certains illustrateurs et fait la particularité de votre style …

Camille : J’ai envie qu’on soit dans mes dessins, qu’on ressente l’ambiance. J’ai l’impression que tout passe par là. C’est un plaisir de dessin, mais j’ai aussi l’impression que le détail vient dire quelque chose des personnages. Par exemple, dans un intérieur, je mets plein d’objets ; je choisis leurs objets, leurs meubles. Je ne mets pas n’importe quel meuble à mes personnages. J’ai comme l’impression de faire un travail de décorateur. Comme pour la sœur de Juliette, sa maison fait partie d’elle. Elle ne peut pas avoir n’importe quel canapé ; un canapé design ou un canapé pourri ne rendra pas la même chose. Il faut que ça aille avec sa personnalité.

ADFL : Avez-vous un petit rituel de travail ?

Camille : Pour dessiner, je suis forcément à mon bureau, car je travaille de façon traditionnelle c’est à dire papier, crayons, peintures. J’ai beaucoup de bazar, je ne peux pas me mettre n’importe où, d’autant plus que je tends mes planches sur du bois pour ne pas qu’elles gondolent. Ce n’est donc pas comme ceux qui travaillent sur ordinateur portable n’importe où. Je suis à mon bureau, chez moi. Si j’écris, je suis dans le calme, si je fais de la couleur, j’écoute la radio, en général. La seule chose qu’il faut, c’est que, comme je travaille dans ma chambre, le lit soit fait. C’est-à-dire qu’il faut que ça se transforme en bureau et que ce ne soit plus une chambre.

Quand j’écris, parfois, je vais au café, pour sortir de chez moi.

AFDL : Cela vous donne aussi des idées ?

Camille : Oui, aussi. Des fois, certains m’inspirent des personnages et je les dessine dans un petit coin. J’écoute les conversations…

AFDL : Vous travaillez beaucoup seule, en autonomie, mais lorsque vous avez une collaboration avec un auteur, comment les chosent se passent-elles?

Camille : Je travaille moins souvent en collaboration avec un auteur ces temps-ci car j’ai de plus en plus envie d’écrire moi même les histoires, mais quand cela se produit, je ne rencontre pas l’auteur. Tout passe par l’éditeur qui me propose un texte. Je lui adresse mes crayonnages et c’est lui qui se charge de transmettre à l’auteur. Il sert d’intermédiaire.

AFDL : Avez-vous des projets ?

Camille : Oui, mais c’est le tout début. Je repars sur une bande dessinée, plus jeunesse, enfin je n’aime pas trop dire ça, c’est pour tout le monde. C’est l’histoire d’une petite fille, c’est fantastique. Mais ce n’est que le début, je ne l’ai pas encore proposé à un éditeur.

AFDL : Vous en concevez tout le travail ?

Camille : Oui, comme dans Juliette ou Rosalie Blum, je fais tout. C’est la même envie. J’aime bien faire les choses toute seule et tout maîtriser.

AFDL : Quels sont les livres de votre PAL ?

Camille : Plein de choses, des classiques que je n’ai jamais lus.

AFDL : Vos derniers livres aimés?

Camille : Ne tirez-pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee. Je ne l’avais encore pas lu et j’ai adoré. L’homme des Bois de Pierric Bailly qui est un jurassien aussi. Je l’ai trouvé touchant. Mes amis d’Emmanuel Bove que j’ai trouvé très bien.

Camille JourdyAFDL : Un dernier mot …

Camille : Je ne sais pas… Je suis très indécise, alors « je ne sais pas » me convient très bien 😉

 

AFDL : Merci Camille 🙂

12 réflexions au sujet de « Rencontre avec l’illustratrice et auteur Camille Jourdy »

    1. Ses dessins sont fins, je trouve, contrairement à certaines critiques qui les décrivent comme grossiers. Il y a un soucis du détail, un choix des couleurs précis … un travail d’orfèvre qui restitue une ambiance réaliste.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s