Auteurs·Rencontres

Rencontre avec la romancière Clarisse Sabard

Clarisse SabardRencontre avec la romancière Clarisse Sabard

Clarisse Sabard est auteur de feel-good aux Editions Charleston et a déjà publié trois romans qui ont connu un grand succès : Les Lettres de Rose (2016), Lola (Prequel aux Lettres de Rose, 2016) et La Plage de la Mariée (2017). Son quatrième roman « Le Jardin de l’Oubli » paraîtra en février 2018.

Les lettres de Rose

Pour notre plus grand bonheur, Clarisse a accepté de répondre aux questions d’Au Fil des Livres.

 

 


AFDL : Qui êtes- vous Clarisse Sabard?

Clarisse : Je suis une incorrigible rêveuse, avec la tête dans les nuages… et les pieds fermement campés sur terre, heureusement. Après un parcours professionnel dans le commerce, j’ai décidé, suite à un AVC, de me consacrer à l’écriture. J’aime particulièrement les longues balades dans la nature (j’ai été élevée à la campagne et j’en ai besoin pour me ressourcer), découvrir de nouveaux endroits, partager de beaux moments avec mes amis et mon fils, lire, pâtisser (ça m’apaise !). Quant à ce que je déteste, c’est peut-être un peu bateau et pourtant plusieurs choses me mettent hors de moi : les haines communautaires, l’homophobie, la violence.

AFDL : Écrire, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Clarisse : C’est une passion. Et mon métier, je m’estime très chanceuse.  Ecrire m’est presque vital, comme boire ou respirer. J’aime l’idée de créer des personnages, leur donner vie, les construire, les aider à grandir. On dit souvent que l’écriture est thérapeutique, il y a peut-être un peu de ça, oui.  

AFDL : Depuis quand écrivez-vous ?

Clarisse : Depuis l’âge auquel j’ai reçu un premier carnet, je devais avoir 7 ans. J’inventais déjà des petites histoires, évidemment très innocentes. A l’adolescence et l’âge des premiers flirts et grands chagrins d’amour, je me suis mise à écrire des poèmes. Et très vite, des idées de romans se sont imposées à moi, encore me fallait-il avoir le déclic pour oser les coucher sur papier.

ADFL : Quand trouvez-vous le temps d’écrire ?

Clarisse : Je profite de mon temps libre, tout simplement. Quand j’ai de la chance, je peux écrire plusieurs après-midi par semaine, sinon c’est principalement le soir. J’envisage de me lever un peu plus tôt pour voir si je serais capable d’écrire le matin.

AFDL : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Clarisse : Les anonymes, des lieux, quelque chose que je vais lire et qui va m’interpeller, une photo ancienne, un endroit que je vais visiter… Mon imagination est stimulée d’un rien. Je vais croiser quelqu’un et mon cerveau imaginera sa vie, une maison abandonnée et les rouages vont se mettre en place pour deviner les secrets qui peuvent se cacher derrière les murs. Mon cerveau ne se repose jamais.

AFDL : Avez-vous un petit rituel d’écriture ?

Clarisse : J’écoute un peu de musique avant d’écrire (jamais pendant parce que je suis tentée de chanter et danser). J’ai aussi besoin d’être habillée et maquillée comme si j’allais au bureau, psychologiquement, c’est important de prendre soin de soi quand on travaille à la maison. Et surtout, mon nécessaire de survie : carnet de notes, dictionnaire des synonymes, caféine et chocolat !

AFDL : Avez-vous de nouveaux projets d’écriture ?

Clarisse : Dans l’immédiat, j’ai un projet de nouveau roman en cours, pour une parution prévue en 2019.  Pour le reste… j’ai des idées par dizaines, mais je ne parlerai pas, même sous la torture !

AFDL : Quels sont les livres de votre PAL ?

Clarisse : Ils se comptent par centaines ! Mon principal problème, c’est que mes lectures sont hétéroclites : j’aime autant les thrillers que les feel-good, la littérature américaine ou les romans qui me font voyager à travers les siècles et l’histoire. Ce qui fait que beaucoup, beaucoup de titres m’attirent et ma pile à lire est immense.

AFDL : Quels sont les trois derniers livres qui vous ont particulièrement plue ?

Clarisse : Je viens de terminer “Les hautes lumières”, de Xavier de Moulins. Un roman poignant et magnifique. Dans un autre style, cette année j’ai été marquée par “Miss Cyclone”, de Laurence Peyrin, une superbe histoire d’amitié qui se déroule sur vingt ans, à New-York et aussi par “Sans faille”, de Valentin Musso, un thriller psychologique qui m’a donné quelques sueurs froides.

AFDL : Un dernier mot ?

Clarisse : Merci à vous de me donner la parole sur votre joli blog. Je tiens à signaler aux lecteurs et lectrices qui souhaiteraient me rencontrer que je serai ce week-end du 25&26 Novembre au Festival du livre de Colmar, le 16 Décembre au Cultura de Mandelieu-Cannes et le 20 Décembre à la Librairie Arts&Livres de Plan de Grasse… en attendant de nouvelles dates en 2018  🙂

AFDL : Merci beaucoup Clarisse ! J’ai hâte de vous lire à nouveau 🙂

 

3 réflexions au sujet de « Rencontre avec la romancière Clarisse Sabard »

  1. J’ai pu la rencontrer en 2017 dans le cadre d’une soirée et au Salon du livre de Paris, et elle est tellement a l’image de ses romans : passionnée, agréable, drôle ! Je regrette de ne pouvoir aller à Colmar ce week-end, pour une fois qu’un.e auteur.e que j’affectionne particulièrment est de passage en Alsace. Vivement février que je puisse découvrir son nouveau Roman ! ❤ Merci pour cet interview 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s