Blogueuses·Rencontres

Rencontre avec Amandine du Blog L’Ivresse Littéraire

Rencontre avec Amandine du Blog l’Ivresse Littéraire 

Ivresse

Il y a des rencontres qui sont un peu comme une évidence. L’impression de connaître la personne alors que seuls les réseaux sociaux nous relient.
L’ivresse Littéraire est un blog dont je suis assidûment les articles, Amandine est une blogueuse dont j’apprécie énormément la personnalité. J’ai pris grand plaisir à lui poser quelques questions. Je vous laisse la découvrir.

IMG_20180129_174527AFDL : Bonjour Amandine du blog « L’ivresse Littéraire », et si tu nous présentais ton blog !

Amandine : Bonjour Bénédicte, et merci pour cette interview (je vais essayer de ne pas écrire un roman).
 Le blog dont le nom a été trouvé par ma sœur (rendons à César ce qui lui appartient) est né en août 2015, un peu sur un coup de tête après des échanges enflammés avec elle autour de nos lectures. On échangeait à l’époque des heures au téléphone sur le sujet. Et l’envie se faisait sentir de partager ces coups de cœur ou ces déceptions (eh oui ça arrive et je pense que c’est bien aussi d’en parler, le tout étant de le faire avec humilité et bienveillance. La base en fait ! Et ça peut même donner envie de se faire sa propre idée.) et d’échanger avec les autres, que ce soit des lecteurs occasionnels ou pas. Moi-même avant de tenir le blog, j’allais souvent piocher de nouvelles idées auprès des blogueurs et blogueuses que je suivais (et que je suis toujours).

Ça c’est pour la partie « Littéraire », pour la partie « L’ivresse »  c’était la volonté d’appuyer l’effet de la littérature et de mettre en avant les autres petits plaisirs de la vie : la musique par exemple qui a une place essentielle dans ma vie (je suis incapable de vivre sans livre et sans musique) mais aussi le vin, le thé… Je ne sais pas si c’est réussi, je ne le fais pas à chaque chronique mais j’avais à cœur de mélanger ces petits plaisirs qui se complètent à mon sens parfaitement.
Dessus on y retrouve mes chroniques bien sûr avec les romans lus au gré de mes envies (et c’est fou de voir comme tout a évolué) avec parfois des sélections musicales, mais aussi ceux lus dans le cadre des 68 premières fois, une initiative que je vous invite à découvrir dont le but est de mettre en lumière des primo-romanciers, de faire voyager les livres et de les porter jusque dans le milieu carcéral. Une rubrique dédiée à ma région et qui fait le parallèle avec mes chroniques TV. Mais il y a aussi d’autres articles qui tournent autour des livres (des sélections, quelques interviews, rencontres …). Et puis une rubrique liée aux ateliers d’écriture organisés chaque semaine par Alexandra du blog Bric à Book même si j’avoue les avoir un peu délaissés ces derniers temps par manque d’inspiration et sensation d’écrire toujours autour des mêmes thèmes mais qui sait, peut-être que l’envie reviendra !

AFDL : Qui es-tu Amandine ? 

Amandine : Ouh la question qui tue … Difficile de parler de soi quand on est une introvertie (déjà ça c’est dit). Je suis Lilloise et diagnostiquée hypersensible par moi-même et quelques personnes qui me connaissent bien (je pleure comme je ris, si maman si …). Je travaille dans le milieu de la presse et de la publicité. Je suis une amoureuse de musique, de livres (oui d’accord ça c’était une évidence) et des animaux, je voudrais tous les sauver (ça fait un peu Miss France là non ?) encore vendredi soir, je sauvais un ver de terre d’une mort certaine … (je vous jure, je ne suis pas folle !)

Je pense que je suis un paradoxe à moi toute seule, je suis plutôt discrète, je ne vais pas facilement vers les gens mais je me fais violence, j’essaye de surmonter cette satanée timidité et puis à contrario parfois j’ai des grains de folie (un peu comme les chats en fait ahah) .J’ai bien souvent du mal à exprimer ce que je ressens (en ça l’écriture aide beaucoup !), je me pose toujours mille questions et pourtant bien souvent, je fonce tête baissée. Je ne suis pas sûre de faire un portrait très positif de moi là en fait… Bon pour essayer de rattraper le coup, je pense que je suis quelqu’un d’entier. J’adore être entourée des gens que j’aime, refaire le monde avec un verre de vin, les regarder discuter sans forcément parler, voir les sourires sur les visages, ça me nourrit et ça suffit à me combler de joie. Et parce que je ne peux pas faire ça tous les soirs, le reste du temps je retrouve cette sensation dans la littérature. Les livres sont comme des compagnons de voyage, de soirée et en même temps comme j’ai un côté très solitaire (quand je dis que je suis paradoxale) et mélancolique ça fait vraiment d’eux des compagnons parfaits. Par contre, j’ai une trouille bleue des classiques. J’ai tellement été traumatisée durant ma scolarité (à part avec la poésie) que je n’ose absolument pas en ouvrir un. Challenge 2018 !

Quoi dire de plus … Je pense que j’ai déjà bien trop parlé … je ne vais pas m’attarder sur ce que je déteste je pense que comme beaucoup de gens il y a plein de choses qui me révoltent.

AFDL : Où peut-on te suivre ?

Amandine :

Sur le blog : www.livresselitteraire.com

Sur Instagram : https://www.instagram.com/livresselitteraire/

Sur facebook : https://www.facebook.com/livresselitteraire/

Sur twitter : https://twitter.com/livressedelivre

AFDL : Ce blog t’a-t-il permis de faire de belles rencontres ? Lesquelles ?

Amandine : De superbes oui ! On en parlait d’ailleurs ce week-end durant et après la soirée du Grand Prix des Blogueurs qui en était un bel exemple, voir tous ces gens auteurs et lecteurs réunis et portés par la même passion avec cette bienveillance et cette convivialité c’est tellement beau.

L’après aussi d’ailleurs où j’ai eu la sensation d’être attablée avec une bande de potes à boire un dernier verre, à parler de tout et de rien. Ce moment où c’est juste parce que le bar ferme que nous partons tous dans des directions différentes.

Alors oui, certains blogueurs sont devenus de vrais amis, certaines rencontres se sont révélées être des évidences. Les réseaux sociaux peuvent être critiqués il n’empêche que sans eux, je ne les aurais pas rencontrés et c’est assez dingue de voir ce que le virtuel peut déclencher dans le réel. Je prends d’ailleurs certaines habitudes désormais quand je vais à Paris, j’essaye de caler un moment avec eux.

Ça c’était pour les blogueurs, côté auteurs aussi il y a eu et il y a encore de très belles rencontres. Etant timide c’est toujours compliqué pour moi d’aller vers un auteur, je me dis « mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir lui dire qui n’a pas déjà été dit » et quand j’ai des idées au moment de les dire, grand classique, rien ne sort… Je me souviendrais toujours de ce jour où lors d’une rencontre en librairie, une lectrice m’a regardé en me disant « Et vous qu’est-ce que vous en avez pensé ? » tous les regards se sont posés sur moi, ceux des lecteurs mais aussi de l’auteur, et je pense que j’étais en train de prendre feu sur place !

Mais je suis toujours aussi surprise de voir à quel point ils sont disponibles et accessibles, à quel point ils ont cette envie d’aller à la rencontre de l’autre, de prendre parfois le temps de déjeuner avec toi … Et je prends un vrai plaisir à les revoir ici ou ailleurs. Et il en est de même avec certains contacts de maisons d’édition.
Je ne citerai personne mais toutes et tous se reconnaîtront j’en suis certaine ! Et je garde mes yeux de petite fille émerveillée et je savoure chaque instant avec eux car ces rencontres sont vraiment nourrissantes. Je ne sais pas comment l’expliquer mais elles me sont devenues essentielles et je les attends chaque fois avec une grande impatience.

AFDL : Quels sont les partenaires de ton blog ?

Amandine : Je ne suis pas très fan du terme partenariat… Je ne démarche pas les maisons ou seulement si j’ai un contact dans l’une d’entre elles et qu’il/elle me propose gentiment, si un titre m’intéresse, de me le faire parvenir.

La seule exception c’est J’ai Lu qui chaque mois me fait parvenir le catalogue des sorties mais aucune obligation, c’est selon mes envies que ce soit pour eux ou pour les autres maisons je n’ai aucune pression je chronique quand je veux, quand je peux et avec sincérité.

AFDL : Tu es investie dans plusieurs Jurys, peux-tu nous en dire plus ?

Amandine : Plusieurs jurys non mais plusieurs aventures oui 🙂 (Hyperactive moi ? Nonnnn). J’ai fait partie en 2017 du jury « Prix du meilleur roman des éditions Points » c’était du sport mais vraiment une chouette expérience puisque l’on partage durant 6 mois environ avec les autres membres avant d’élire par un choix personnel l’un des 13 romans de la sélection. Et j’étais ravie de voir que le gagnant était celui pour lequel j’avais voté. Et puis c’était encore l’occasion de faire de chouettes rencontres lors de la remise de prix.
Il y a eu aussi cet été les Explolecteurs de lecteurs.com qui donne à chroniquer plusieurs romans de la rentrée littéraire de septembre et établit ensuite un palmarès. Et là c’était enrichissant à la fois grâce aux échanges mais aussi grâce aux conseils de Karine Papillaud qui nous accompagnait tout au long de nos lectures.

Et puis les 68 premières fois dont je parlais un peu plus haut. J’ai participé aux deux rentrées littéraires celle de janvier 2017 et celle de septembre. Une année qui s’est clôturée avec une très belle rencontre en décembre à la Société des Gens de Lettres. C’est un délice de découvrir de nouveaux auteurs, des plumes singulières et de voir cette communauté de passionnés rayonner. Je laisse ma place pour la cession de janvier afin de pouvoir lire des romans laissés de côté depuis trop longtemps mais nul doute, je recommencerai et certainement dès septembre.

Enfin il y a le Grand prix des blogueurs littéraires (tu es bien placée pour le savoir) dont j’ai rejoint l’organisation à la proposition d’Agathe avec toi, Charlotte, Caro, Julie, Céline, Alexandra et Sarah. Un projet qui m’a tout de suite plu et je trouve que cette cohésion de groupe que nous avons et cette envie d’aller dans le même sens pour réunir des passionnés c’est hyper revigorant. Et lorsque je vois ce qui a été fait en deux mois, je me dis que c’est le début d’une belle aventure !

AFDL : Quel genre de lectures aimes-tu principalement ?

Amandine : plutôt contemporaine (à cause de ma phobie des classiques). Et je me rends compte que je lis de moins en moins de formats poche. A part ça je n’ai pas de critères particuliers, j’y vais au feeling, romans, nouvelles j’aime les deux même si je vais plus naturellement vers le roman. Par contre je remarque que j’ai de plus en plus souvent tendance à aller vers des lectures qui traitent d’un sujet de fond assez fort, capable de nous questionner, de nous pousser à notre propre introspection mais par la forme fictive. Et puis surtout je suis extrêmement sensible à l’écriture, à la poésie, à la musicalité des mots, à ce qu’ils sont capables de nous faire ressentir immédiatement lorsqu’on les lit. D’ailleurs je lis toujours les premières pages pour voir si je vais trouver cette écriture singulière.

Ah et puis j’aime les lectures qui se poursuivent, par là j’entends suivre un auteur dont j’ai tellement apprécié l’univers que je trépigne d’impatience à l’idée de lire le prochain (ou le précédent), de découvrir ce qui a évolué, changé, dans quel autre univers il m’embarque, parfois le ré-apprivoiser. C’est un peu comme donner rendez-vous à un vieil ami ou amant après quelques temps sans se voir.

AFDL : Quels sont tes 3 derniers livres « Coup de cœur » ? Pourquoi ?

Amandine :Je n’ai pas souvent de vrais coups de cœur alors ils peuvent remonter à un peu loin.

Éparse de Lisa Balavoine. Oui je bassine tout le monde avec mais ce roman est le miroir de nous-même. En tout cas il l’a été pour moi, j’ai vraiment eu une relation intime avec ce livre (c’est un peu bizarre dit comme ça je l’admets). Les phrases frappent justes, la forme est singulière, rien n’est embelli ou noirci non c’est la vie, c’est le temps qui passe avec les épreuves, les souffrances, les non-dits, les joies, les rencontres et les absences. Et puis il y a de la musique dans ce livre alors double effet coup de foudre.

Le mal des ardents de Frédéric Aribit qui manie une langue incroyable pleine de sensualité et de poésie pour nous parler d’un sujet pour le moins original.

Et puis en général la collection Belfond Pointillés est gage de grande qualité (c’est d’ailleurs dommage que l’on n’en entende pas plus parler).

Un funambule sur le sable de Gilles Marchand paru aux Forges de Vulcain et lu cet été (oui ça remonte un peu mais bon). Et pour être tout à fait honnête ce fut mon premier choix lors du vote du Grand prix des blogueurs. Parce que l’auteur est un conteur, un poète, il m’émeut sans cesse aux larmes, aux rires et est capable de traiter des sujets douloureux avec une délicatesse incroyable. Et puis il y a toujours aussi une chouette playlist dans ses livres (quand je dis que j’aime la musique :-)).

Oui d’accord tu as dit trois mais je ne résiste pas (je suis un peu rebelle)… plus récent cette fois, je ne sais pas trop si l’on peut parler de coup de cœur mais en tout cas c’était une sacrée lecture.

Du tout au tout d’Arnaud Le Guilcher. Après plusieurs lectures un peu dures par les thématiques abordées ça a été une vraie bouffée de fraîcheur. Pourtant le thème n’est pas moins joyeux puisqu’il s’agit d’une satire du monde du travail et de l’univers culturel mais il traite cela avec un tel humour et une telle habilité que j’ai succombé. Fallait me voir attraper un fou-rire dans les transports en commun …

AFDL : Quelles sont tes trois prochaines lectures ?

Amandine : Pas simple non plus cette question … J’ai plutôt tendance à me laisser porter selon mon envie du moment. Alors à aujourd’hui …

  • Une longue impatience de Gaëlle Josse aux éditions Noir sur Blanc – Notabilia, je triche un peu car je l’ai commencé en vue d’une rencontre prochaine avec l’auteure en librairie
  • La nuit je vole de Michèle Astrud aux Forges de Vulcain, parce que rien que le titre m’emporte déjà !
  • La ballade silencieuse de Jackson C. Frank de Thomas Giraud aux éditions de La Contre Allée parce que j’aime beaucoup la ligne éditoriale de cette maison et puis parce qu’il y est question de musique (oui encore) ! 

 AFDL : Et toi, Amandine, écris-tu un peu ?

Amandine : Comme évoqué un peu plus haut, j’écris ou plutôt j’écrivais à partir des photos de l’atelier d’écriture d’Alexandra mais j’ai lâchement faussé compagnie aux participants depuis septembre à peu près. J’ai parfois des débuts d’idées mais rien ne sort alors je laisse reposer, je pense qu’il y a des petits blocages là-dedans. Peut-être qu’en cours d’année ça sortira.

AFDL : Un dernier mot … ou plus … ou beaucoup plus …

Amandine : Je pense que je me suis déjà bien lâchée non ? Ahah ! Merci Bénédicte pour cette interview c’est toujours curieux de se livrer ou de se dévoiler … Maintenant j’attends la tienne avec impatience !

Au plaisir de te revoir bientôt.

2 réflexions au sujet de « Rencontre avec Amandine du Blog L’Ivresse Littéraire »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s