Jeunesse

La Princesse de l’Aube – Sophie Bénastre/Sophie Lebot

La princesse de l'aubeLa Princesse de l’Aube – Sophie Bénastre / Sophie Lebot

Editions de La Martinière Jeunesse – Mai 2017
Album – 6-9 ans – 32 pages

coeur 5

 

 


Je remercie Amandine de la Librairie Saint-Pierre de Senlis pour cette lecture.

Résumé

Un conte intense, illuminé par une princesse prénommée Lucia…

Elyséa était le pays le plus heureux d’entre tous. Dans le ciel scintillait un doux soleil. Un jour, la terre se mit à gronder. Le sol se fendit et le royaume fut précipité dans les entrailles ténébreuses. Le peuple s’éveilla dans un amoncellement de décombres. Il fallait bien survivre : tant bien que mal, ce nouveau monde s’organisa, troué de tunnels sans joie, on l’appela le monde d’en bas, où régnait la nuit perpétuelle. Une princesse prénommée Lucia naquit, comme un espoir que l’aube reviendrait un jour. Lucia grandit, parcourant inlassablement son royaume souterrain, rayonnante et joyeuse. Elle choisit pour époux un jeune tisserand qu’elle aimait en secret, Organd. Le jour des noces, pour la première fois, le royaume d’en bas baigna dans l’allégresse. Tous se mirent à chanter. Soudain, un craquement sourd sembla venir du plafond puis, dans un vacarme déchirant, le monde d’en bas ressentit un élan puissant vers le haut. Une douce chaleur parcourut les habitants du royaume. Les rayons du soleil les enveloppaient : le monde d’en haut était revenu.

Mon Avis

Une couverture somptueuse, un conte magnifique, un format grandiose : un album sublime ! Les superlatifs me manquent pour décrire cet ouvrage de très grande qualité.

La princesse de l aube 1

Les illustrations fines et lumineuses imagent la chute de ce royaume dans les profondeurs de la terre avec perfection. Elles marquent habilement les différences entre le paradis perdu, gai et coloré, et l’enfer des sous-sols sombre et glacé. On y ressent le chaud et le froid, la joie et la tristesse. On y décèle l’espoir porté par la radieuse princesse qui illumine chaque planche : son regard, la dentelle de sa robe tissée avec amour par Organd, sa beauté, par tous les petits détails de lumière qui agrémentent les pages.

La princesse de l aube 2

Joliment racontée – les mots s’agencent comme un poème – l’histoire amène à réfléchir sur notre environnement, sur nos acquis que l’on néglige. Elle insiste sur la beauté de la nature que l’on ne regarde plus, que l’on ne respecte plus, que l’on oublie. Elle incite notre regard à se porter sur les plaisirs simples, si proches à percevoir ; ces plaisirs simples qui peuvent nous être retirés du jour au lendemain et qu’il convient de jamais mépriser.

Une très belle lecture coup de cœur.

8 réflexions au sujet de « La Princesse de l’Aube – Sophie Bénastre/Sophie Lebot »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s