Blogueuses·Rencontres

Rencontre avec Aurélie du Blog « Aurélie et écrit »

Rencontre avec Aurélie du blog « Aurélie et écrit »

site aurelie

Aurélie, je l’ai croisée vite fait à la soirée de remise du premier Grand Prix des Blogueurs. Il y avait beaucoup de monde, je n’ai pas eu le temps de discuter avec elle. Je me suis rattrapée par mails et par messages ! Quelle nana ! Je vous invite à la découvrir ! 🙂

AFDL : Bonjour Aurélie du blog « Aurélie et écrit », et si tu nous présentais ton blog !

Aurélie : Bonjour Bénédicte du blog Au fil des Livres 😉 En fait, il est né il y a quelques mois, avec l’idée principale d’y regrouper mes écrits : les chroniques littéraires publiées sur mon compte instagram, mes billets d’humeur, et puis les différentes collaborations que j’ai pu faire au cours de ma carrière, que ce soit pour des sites web ou des magazines papiers [notamment des portraits et interviews d’artistes.) Oui parce que je suis journaliste culturel à la base, voilà voilà, je suis indépendante depuis presque un an à présent – date où j’ai décidé de me jeter à corps perdu dans l’écriture (et dans le vide, aussi, par la même occasion (sans parachute comme je dis souvent, parce que c’est plus drôle.)]

AFDL : Qui es-tu Aurélie ? 

Aurélie : Ahaha, ça, j’imagine qu’à chaque fois, on te répond « merci pour la question piège ». Je vais tricher un peu, je vais reprendre un bout de la bio de mon site, et puis je compléterai :

Quand j’étais petite, je voulais être Lara Croft ou Indiana Jones. A douze ans, j’ai vu Se7en de David Fincher et ma vie a changé.Plus tard, je suis devenue journaliste. Animatrice, Monteuse, Rockeuse, Gameuse, Curieuse, Baroudeuse – AKA Couteau Suisse, toujours passionnée par le cinéma, la littérature, la photographie, la culture et la contre-culture.J’adore écrire, lire et courir – mais pas les trois à la fois, parce que ce n’est pas pratique. Voyager aussi, regarder des séries et regarder par la fenêtre. Rencontrer des gens, échanger, avancer.J’ai grandi à Nancy, fait mes armes à Paris. J’ai interviewé Scarlett Johansson, Danny Boyle et Johnny Depp, monté les marches du Festival de Cannes sans trébucher, parlé à la télé et sur le web, sauté en parachute. J’ai vu à peu près 242 fois Fight Club, lu trois foisVoyage au bout de la nuit, Moi Christiane F. et Le Seigneur des Anneaux. J’aime la photo et les jeux vidéos. Et les cubes en bois, aussi, d’ailleurs, et les livres pour enfants… D’ailleurs je crois bien avoir transmis le virus à la génération suivante, une jolie Tornade de six ans et un Cascadeur de trois ans, pour qui je fais les voix de tous les personnages, chaque soir, une, deux ou 14 fois parfois.
(Dis-moi il est où ton canapé, je peux m’allonger, et au fait tu prends combien pour la consultation ?)
Sinon, eh bien j’ai une grande ouverture d’esprit, très tolérante, très à l’écoute, et je déteste l’injustice et les faux semblants (ouais, je sais, ça fait un peu #MissFrance mais je m’en fiche, en plus je suis blonde, j’ai le droit). Je déteste les dents qui bougent, les ongles qui se retournent, le crissement d’une craie sur un tableau. J’adore quand mon ange gardien me balance pile la chanson que j’avais envie d’entendre sur Spotify ou à la radio.

Je ne sais plus qui disait « il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux. » Ça me correspond bien.

AFDL : Où peut-on te suivre ?

Aurélie : sur Instagram, mon média de prédilection ! @aurelie_et_ecrit. J’ai aussi un compte Facebook, Aurélie Vautrin (oui parce que j’ai un vrai nom, hein, « et écrit », ce serait étrange quand même) même si j’avoue avoir désormais un peu de mal avec ce réseau, un peu trop revendicateur (et pas dans le bon sens du terme). Sur mon blog ⇒  Aurélie et écrit  donc, et également sur Babelio.

AFDL : Ce blog t’a-t-il permis de faire de belles rencontres ? Lesquelles ?

Aurélie : Oui, énormément, sur Instagram surtout, une communauté emplie de bienveillance, qui me booste lorsque je suis dans le brouillard, qui illumine mon smartphone avec des photos magnifiques, qui fait s’agrandir ma PAL de jour en jour car lieu de toutes les tentations… Bon, faut que je cite des gens ? Aïe aïe aïe.J’ai toujours peur d’en oublier, ohlalalala… Bon, @agathe.the.book et @cetaitpourlire, deux rencontres virtuelles absolument formidables, que je considère comme de véritables amies même si l’on ne s’est que peu vues pour de vrai. Et puis aussi @Loupbouquin, @Bor.et.bor.et.ratatam,@annegaelle_huon_auteur,@estellereads,@jncsk,@lespetiteslecturesdhelene, @madame.tapioca, @bernadettepivote, @maud_monstre, @inspiduvendredi… Et puis, toi, hein 😉 Instagram est empli de belles personnes et de comptes très inspirants. (Un milliard d’excuses à ceux que j’ai oublié !!!!!)

AFDL : Y a-t- des projets dans lesquels tu t’investis et dont tu souhaites nous parler ?

Aurélie : Récemment, j’ai envoyé une candidature pour faire partie d’un jury présidé par une auteure que j’adoooore, donc je croise les doigts 😉 Et je participe au concours d’écriture du Magazine LiRE  (faut que je m’y mette d’ailleurs).

AFDL : Quel genre de lectures aimes-tu principalement ?

Aurélie : J’aime surtout découvrir des univers, j’aime la musicalité d’un livre, d’un style, cette manière de m’emporter loin, de me faire voyager, imaginer, m’envoler. Il faut que ça me remue, que ça me bouleverse, que ça me chamboule. Que cela provoque une émotion, quelle qu’elle soit d’ailleurs. En ce moment, je suis assez portée sur la littérature française contemporaine, mais je peux tout aussi bien me délecter avec un polar bien trash venu du froid. Pour te citer quelques auteurs, Philippe Besson, Leïla Slimani, Philippe Jaenada, Philippe Claudel… Mais aussi Dennis Lehane, par exemple. J’aime aussi découvrir des choses plus légères entre deux mastodontes.

AFDL : Quels sont tes 3 derniers livres « Coup de cœur » ? Pourquoi ?

Aurélie : Mon dernier « coup au cœur » remonte à Un funambule sur le sable de Gilles Marchand – typiquement une découverte venue d’Instagram, qui m’a intriguée, je me suis laissée (em)porter. Une ode à la différence d’une poésie rare, loufoque, fantasque, merveilleusement bien écrit, triste et beau à la fois.
Sinon, dernièrement j’ai beaucoup aimé Les Rêveurs d’Isabelle Carré, notamment la construction du récit. Un livre d’une grande élégance et pourtant marqué d’une forte mélancolie. Et Un fils parfait de Mathieu Menegaux, rien à voir, hein, le grand écart (encore que) une bonne grosse claque comme j’aime, que je déteste et que j’adore à la fois, la force de pouvoir mettre des mots sur des faits abjects tout en construisant un livre extrêmement puissant.

 AFDL : Quelles sont tes trois prochaines lectures ?

Aurélie : J’ai une pile de SP qui ne commence à me faire peur , je t’avoue !! Je dirais Fugitive parce que Reine de Violaine Huisman, Les Indifférents de Julien Dufresne-Lamy, et Ma Reine de Jean-Baptiste Andrea. Pas forcément dans cet ordre en revanche ! Je dis toujours que ce n’est pas moi qui choisit ma lecture, mais le livre qui me choisit. C’est important d’attendre le bon moment pour découvrir un livre.

 AFDL : Et toi, Aurélie, tu écris, peux-tu nous en dire plus ? 

Aurélie : Joker ! Non, je plaisante. Je dis ça parce que j’ai du mal à en parler, à mettre des mots dessus, le rendre encore plus vivant. Je me suis lancée dans l’écriture de mon premier roman il y a quelques mois. L’écriture a toujours fait partie de ma vie, et j’ai toujours écrit pour mettre en avant le talent des autres. Là, il s’agit de sortir quelque chose de ses tripes, et les émotions sont encore différentes. Il s’agit d’une fiction, chronique sociale contemporaine, relation parents-enfants, difficulté de concevoir un bébé, amour, deuil, amitié, regard de la société. Voilà, voilà 🙂

En fait,  deux événements successifs m’ont donné la force de me lancer dans l’aventure.  EN 2016, j’ai participé au concours Ecrire au Féminin, et ma nouvelle a terminé dans le Top 10 (sur plus de 800), avec, à ce que l’on m’a dit, de farouches défenseurs – dans un jury présidé par David Foenkinos. Ca m’a donné des ailes. Et puis, quelque temps après, la lecture de Chanson Douce de Leïla Slimani, Un impact comme un tremblement de terre, cerveau retourné et pensées en vrac, empreinte au fer rouge, à jamais dans ma tête et sur mes lèvres et sur ma peau. Et puis ce truc dans mes tripes, cette boule qui grossissait, qui grossissait, pour me rappeler que je devais l’en sortir à tout prix. Un livre qui m’avait dit : « Toi aussi, prends ton clavier. Écris. »  C’était le moment.

AFDL : Un dernier mot … ou plus … ou beaucoup plus …

Aurélie : Merci pour ce moment. (ah mince, ça a déjà été pris ça, bon bah tant pis.) Bisous alors. PROFITEZ DE TOUT !

 

4 réflexions au sujet de « Rencontre avec Aurélie du Blog « Aurélie et écrit » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s