Roman Contemporain

Les Indifférents – Julien Dufresne-Lamy

Les indifférentsLes Indifférents – Julien Dufresne-Lamy

Editions Belfond – 1er Février 2018

Coup de coeur

 

Je remercie les Editions Belfond pour cette lecture.

Résumé

Ils sont les enfants bénis. Les élus. Personne ne les approche. Ils se surnomment les Indifférents.
Une bande d’adolescents bourgeois mène une existence paisible sur le bassin d’Arcachon. Justine arrive d’Alsace avec sa mère, recrutée par un notable du coin. Elle rencontre Théo, le plus jeune fils de la famille, et, très vite, intègre son clan.
De ces belles années, Justine raconte tout. Les rituels, le gang, l’océan. Cette vie d’insouciance parmi les aulnes et les fêtes clandestines, sous le regard des parents mondains. Mais un matin sur la plage, un drame survient. Les Indifférents sont très certainement coupables. La bande est devenue bestiale.
Dans un style haletant et incisif, le nouveau roman de Julien Dufresne-Lamy dessine le portrait d’une jeunesse aussi cruelle que prodigieuse.

Mon Avis

Dès les premières lignes, le style accroche : vif, sec, nerveux ; il séduit.

Un drame a eu lieu.

Tout était pourtant solaire : la plage, les embruns, le sable fin, l’insouciance et la jeunesse. Lumineux comme ces indifférents à la vie exaltante partagée entre le lycée que l’on sèche, le surf, les fêtes, la drogue et l’alcool. Sea, sex and sun. L’argent ne manque pas ; ils sont riches, beaux, brillants, enfants de l’aisance familiale de notables, ancrés sur le territoire comme des incontournables. Un vase clos. Les autres ne sont rien, ou si peu, des Gavroche, des Cosette. On les ignore, on les méprise.

Le graal ? Appartenir au groupe. Passer les tests, le bizutage. On ravale l’humiliation. Justine, fraîchement débarquée sur la côte ouest, fille de la comptable, tolérée sur les lieux, s’y plie. Elle accède au statut, devient une indifférente, se grise là où sa mère a échoué vingt ans plus tôt. Elle raconte. Les sorties, l’amour, l’indifférence, l’argent qui achète, qui répare, qui occulte, le mépris, la famille, les destins tracés, le groupe. Elle narre les dérives, les douleurs, les frustrations, la haine. Les non-dits qu’elle perçoit. Elle chemine, grandit, se démarque.

« Mais la seule différence, c’est que les riches maquillent. Khôl, fard, rouge à lèvres, collagène. Fioles d’acides, cols Claudine, liposuccions, chevalières. Ablations.
On leur a appris le camouflage depuis tout petit. Les mères, les tantes, les grands-mères qui regardent en vigie. Ils sont éduqués pour. Grimés, ils ont les clefs de la coterie. Le mode d’emploi de survie en milieu hostile. Les riches maquillent jusqu’au mensonge.
Leur vie, c’est un trucage sans péremption. »

Les pages se tournent sans répit sur un récit intense et captivant. Il faut savoir. Le drame. Qui ? Comment ? Pourquoi ? L’écriture est percutante, addictive. Tout est si juste. Incroyablement dérangeant et juste. Effrayant.

Un roman « Coup de cœur » dont l’impact perdure bien au-delà du livre refermé.

Et pour poursuivre, je vous invite à découvrir Julien Dufresne-Lamy dans une interview ⇒ ICI 

 

7 réflexions au sujet de « Les Indifférents – Julien Dufresne-Lamy »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s