Roman Contemporain

La Dérobée – Sophie de Baere

La dérobéeLa dérobée – Sophie de Baere

Editions Anne Carrière – 13 Avril 2018

coeur 4

 

 

Je remercie les Editions Anne Carrière pour cette lecture.

Résumé

Alors que Claire mène une existence morne mais tranquille avec son mari, elle tombe sur Antoine, son grand amour de jeunesse. Jeune grand-mère d’une petite Léonie, Claire travaille comme responsable de caisse sur une aire de l’autoroute A8 et croit n’avoir plus grand-chose à partager avec Antoine, photographe reconnu et marié à une fille de diplomate. Mais l’irruption inattendue d’Antoine qui va user de tous les stratagèmes pour rétablir une relation avec elle, oblige Claire à interroger son existence du moment et à fouiller les drames du passé… À travers les évènements dramatiques de sa vie, Claire saisit peu à peu qui elle est et ce qu’elle souhaite vraiment. Habilement mené, ce roman aux airs de quête initiatique nous entraîne sur des chemins insoupçonnés.

Mon Avis

Pleins de fougue et de jeunesse, Claire et Antoine se sont aimés intensément, brisant les codes sociaux, les interdits, les carcans familiaux. Ils ont osé, se sont respirés, aspirés. C’était fort, passionnel comme peut être un premier amour, le vrai, celui qui foudroie. Celui qui détruit aussi, Claire s’est brûlée les ailes.

Elle s’est reconstruite, a épousé un homme, pas vraiment le bon, mais c’est mieux que le vide. Elle l’aime, mais sans plus, il est le père de ses enfants, l’amant occasionnel quelques fois par mois. Elle vivote entre son emploi de caissière sur une aire d’autoroute, ses enfants devenus grands et sa petite fille.  Elle n’attend rien. Et puis l’amour reparaît sous les traits d’Antoine, il revient, ravive le passé, la flamme qui couvait encore. L’amour balaie tout et reprend ses droits.

Avec finesse, Sophie de Baere décrit la complexité de cet amour fou, les cheminements de ses personnages, leurs luttes intimes qui n’en sont pas puisque l’inéluctable se produit. Le texte dérange parfois, on lit l’adultère, on le cautionne, au détriment des époux bafoués. C’est dur, perturbant. On voudrait détester Claire, détester Antoine, mais on y parvient pas, l’amour ne se maîtrise pas, il prend, retourne, ravage. L’auteure l’évoque si bien de son écriture entraînante, fluide, légère ; ses mots sont justes, la passion vibre, elle se ressent, se vit.

Un premier roman qui mérite une réelle attention.

ET pour poursuivre, je vous propose de découvrir Sophie de Baere qui a accepté de répondre à mes questions ⇒ ICI 

 

 

4 réflexions au sujet de « La Dérobée – Sophie de Baere »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s