Auteurs·Rencontres

Rencontre de Mathieu Menegaux – Second Round !

« Rencontre » avec Mathieu Menegaux

Mathieu

En mars 2017, lors de la sortie de son second roman « Un Fils Parfait »  Ed.Grasset, 2017, Ed.Points, 2018) Mathieu Menegaux avait accepté de répondre à mes questions (il avait même essuyé les plâtres du concept des « rencontres » du Blog. Courageux ce Mathieu !! ;))

♦ Vous voulez lire cette interview pleine d’humour, c’est ⇒ ICI 

Il y a quelques jours, le 2 mai 2018, est paru, chez Grasset, le nouveau roman de Mathieu Menegaux « Est-ce ainsi que les hommes jugent ? »

J’ai voulu savoir ce que cette année avait changé pour Mathieu ! Vous aussi ? Alors, il n’y a plus qu’à le lui demander ! 

♥  ⇓⇓⇓  ♥

AFDL : Bonjour Mathieu, merci d’avoir accepté de répondre une seconde fois à mes questions ! C’est un plaisir de t’interviewer ! 

Mathieu : Bonjour Bénédicte  😉

AFDL :  Tu sors ton 3ème roman, qu’est-ce qui a inspiré l’écriture cette redoutable histoire ?

Mathieu : L’histoire est presque banale : un homme que tout désigne comme coupable d’un crime, mais qui n’a rien à se reprocher. Je cite en exergue « Garde à vue », de Claude Miller, qui est un film qui m’avait fasciné quand j’étais adolescent. Dans ce roman, ce qui m’intéresse, c’est l’engrenage, c’est une vie sur des rails qui soudain bascule dans le vide, l’inconnu, l’angoisse. C’est ce qui passe avant la garde à vue, la perquisition, les questions à la famille, à l’entourage, l’exposition aux médias. Est-on préparé à ce genre de tsunami ? Comment réagir ? Et quand la chambre d’écho des réseaux sociaux vient en rajouter…

AFDL : L’injustice est un thème récurent dans tes romans, pourquoi ?

Mathieu : D’abord parce que je crois j’aurais adoré être avocat, et que je ne le suis pas. Ensuite, à bien y réfléchir, ce n’est pas l’injustice qui est au cœur de mes romans, c’est la fragilité des situations. C’est la chance d’avoir une vie heureuse, dont on ne profite pas assez, tant tout peut changer du jour au lendemain, avec fracas, bruit et fureur. Profitons de nos instants de bonheur !

AFDL : La notoriété acquise avec tes deux précédents romans a-t-elle changé ta vie ?

Mathieu : Ouhla. Mais on est très loin de la notoriété. Brad Pitt et Jude Law peuvent dormir tranquille. Guillaume Musso et Leila Slimani aussi. Rien de changé dans ma vie, juste quelques week-ends à passer dans les salons ou en librairies pour aller à la rencontre de mes lecteurs et lectrices, ce qui est une joie, toujours. C’est formidable de pouvoir échanger avec des gens qui m’ont lu, je n’en reviens pas.

AFDL : Comment parviens-tu à t’organiser entre ton travail, ta famille et la promotion de ton nouveau roman ?

Mathieu : Je jongle. Mes filles sont grandes, et elles étudient à l’étranger, c’est sûr que c’est plus facile de se libérer le week-end. Au boulot, le regard est un peu différent. C’est chic, d’être auteur. Mais ça n’est pas pour autant qu’on m’en demande moins… Au total, c’est sûr que l’emploi du temps est rempli. Moins de Candy Crush, moins de séries. On s’en remet pas mal  😉

AFDL : As-tu fait de belles rencontres depuis la sortie de ton premier roman ? (Oui , oui, les blogueuses sont des super nanas !!! 😉 … et pardon pour les blogueurs (une pensée pour mon blogueur préféré Charlie et ses drôles de livres  😉 )

Mathieu : Plein ! Allez, c’est sûr, cette soirée de remise du Grand Prix des Blogueuses a été un tourbillon, mettre tout à coup des visages et des voix sur ces lectrices passionnées qui commentent, dissèquent, s’enthousiasment, gueulent parfois (pas souvent) et sentir toute cette passion et l’énergie qui vous animent, c’était incroyable. Chaque échange sur un salon est un moment précieux. Et puis c’est l’occasion de retrouver des gens perdus de vue depuis 40 ans. Un copain de 9ème (quand j’étais en CE1, ça s’appelait le 9ème, désolé) m’a envoyé la photo de classe par facebook, c’était dingue. Je prends un café avec lui la semaine prochaine, ça promet d’être amusant !

AFDL : As-tu déjà idée d’un prochain écrit ?

Mathieu : Non. Je souffle. Je vais prendre le temps. Jusqu’à ce que l’idée fleurisse…

AFDL : Alors, comme la dernière fois, je te demande quels sont tes trois derniers coups de cœur littéraires ?

Mathieu :

  • Les étoiles s’éteignent à l’aube, de Richard Waganer – Mystique, somptueux
  • Arrête avec tes mensonges, de Philippe Besson – Je l’avais raté, j’avais eu tort. Magnifique.
  • Les oreilles de Buster, de Maria Ernestam – Mon préféré depuis longtemps

AFDL : Tes trois prochaines lectures ?

Mathieu :

  • Est-ce ainsi que les femmes meurent, de Didier Decoin – Obligé, avec le titre
  • Scherbius (et moi) de Antoine Bello – L’article de Lire comparait nos deux ouvrages, hâte de m’y plonger
  • Et j’ai envie d’un polar, tiens, Prendre les loups pour des chiens, de Hervé le Corre

AFDL : Un dernier mot ?

Mathieu : Allez, zou, il pleut, je vais regarder une série…
Merci Bénédicte !

AFDL : Merci Mathieu ! 

 

6 réflexions au sujet de « Rencontre de Mathieu Menegaux – Second Round ! »

  1. Je n’en reviens toujours pas qu’un homme aussi charmant puisse écrire des histoires aussi durs… en tout cas son dernier roman est formidable et très addictif et ton itw est une fois de plus formidable 😘

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s