Non classé·Roman Contemporain

Mohammad, ma mère et moi – Benoit Cohen

mohammad

Mohammad, ma mère et moi – Benoit Cohen

Editions Flammarion – 4 Avril 2018

coeur 4

 

 

Je remercie les Editions Flammarion et Benoit Cohen pour cette lecture.

Résumé

Au moment où Donald Trump accède au pouvoir, Benoit Cohen, cinéaste français installé aux États-Unis, apprend que sa mère s apprête à héberger, dans l’hôtel particulier du 7e arrondissement où elle vit seule, Mohammad, un migrant afghan. Alors que Benoit Cohen s’insurge contre ce président raciste qui menace de fermer les frontières, il ne peut s’empêcher de s’inquiéter pour sa mère qui, sans lui en avoir jamais soufflé mot, ouvre sa porte à un étranger. Il revient alors à Paris et rencontre Mohammad. Ce garçon qui, de déracinement en déracinement, a grandi, à l’instar des chats, sept fois plus vite qu’un jeune occidental, va lui confier son histoire. Entre Benoit, exilé volontaire, et Mohammad, réfugié malgré lui, une relation intense se noue, sous le regard de Marie-France, qui vient compléter cet improbable trio.
Dans ce récit singulier, Benoit Cohen décrit, non sans humour, ce chemin exaltant et complexe qu’est la rencontre de l’autre et s’interroge sur ce que « donner » veut dire.

Mon Avis

Le sujet est tellement actuel à l’heure où l’on évoque les camps de migrants, les bateaux en perdition et les enfants migrants séparés de leurs parents aux Etats-Unis et placés dans des centres de Rétention. Une actualité qui révolte et donne la nausée. Alors, lire ce livre, c’est s’immerger encore davantage dans les problématiques mondiales et en avoir des frissons. C’est découvrir Mohammad et entendre son histoire, l’écouter partager ses errances et ses peines. Benoit Cohen lui octroie cette paroleun geste indispensable. Le migrant est un Homme, un Etre Humain qui ne fuit pas par plaisir. Se déraciner n’est pas un acte anodin. Benoit Cohen l’évoque, lui-même exilé à New-York, bien que ce ne soit pas comparable – absolument pas comparable.

Ce roman est une bouffée d’humanité que l’on reçoit en pleine face. Un acte fort. Un cheminement sur l’Homme, sur l’aide et la compassion.

Un écrit fondamental.
A lire.

13 réflexions au sujet de « Mohammad, ma mère et moi – Benoit Cohen »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s