Roman Contemporain

Dans les Pas de Barbara Davalo – Mélanie Sadler

dans les pas de barbaraDans les Pas de Bárbara Dávalo –Mélanie Sadler

Editions Flammarion – 4 Avril 2018

coeur 4

 

 


Je remercie Antoine de la Librairie Michel à Fontainebleau (77) pour cette lecture, les Editions Flammarion et Mélanie Sadler pour son adorable dédicace.

Résumé

Buenos Aires, 1910. Tout a commencé là, se souvient Bárbara Dávalo en évoquant sa vie à Leonor, qu’elle vient de recueillir chez elle. Cette année-là, Bárbara était à la croisée de deux mondes. Elle quittait l’enfance en même temps qu’elle se refusait à devenir la jeune femme effacée et bientôt mariée dont son influente famille rêvait. Bárbara ressemblait alors à Buenos Aires, cette ville en mal d’identité. Elle se souvient aussi que l’enfance est un territoire qu’il faut tout faire pour agrandir : c’est dans les « conventillos », les quartiers miséreux de la ville où s’entassent des milliers de travailleurs immigrés, qu’elle élargira son périmètre, découvrira le tango et ce que veut dire désirer un homme. Dans ce milieu qui broie ceux qui se dévoient, elle apprendra ce que coûte la liberté.
Dans ce deuxième roman plein de grâce, Mélanie Sadler, spécialiste de l’Histoire argentine, prête sa voix à cette héroïne rebelle et nous fait découvrir le Buenos Aires fascinant du début du XXe siècle.

Mon Avis

Bárbara Dávalo sera libre.

Issue d’une famille bourgeoise de Buenos Aires, elle entend son père et son frère dénigrer les étrangers, la lie de la nation, ces italiens, ces irlandais qui accostent, s’installent et véhiculent des idées anarchistes.  Elle écoute sa mère et sa sœur prôner le mariage, parler dentelles et chiffons. Son univers est étriqué, elle y étouffe.

Elle, elle rêve d’espaces, d’échanges, de corps qui exultent, d’expressions et de philosophie. Elle s’évade avec sa cousine Amalia jusqu’aux Conventillos, quartiers de misère, où elle rencontre Giu, Tito, Matilde et Marcello. Elle y apprend la vie, l’amour et la fantaisie, existe au rythme du Tango, s’imprègne de liberté et s’instruit. Son propre monde lui échappe, elle ne peut plus s’y conformer, même si Amalia l’abandonne, même si l’enfance s’évapore. Son destin est ailleurs. Audacieuse, féministe d’avant-garde, Marie Curie et Juana Azurduy pour modèles, elle osera se rebeller et s’affranchir du joug familial et social.

« … Cette frontière-là n’a rien à voir. Il s’agit de moi. De mon être. Que l’on veut atrophier. Que l’on veut plier pour qu’il ne prenne pas trop de place. Ni dans la famille, ni dans la société. De ma pensée. De mon intelligence peut-être. Je repense aux mots de Marcello. La liberté de la profondeur. C’est exactement ici que l’on m’attaque. Dans ce domaine qui n’appartient qu’à moi, qui n’amputera aucun autre si je le conquiers, mais que l’on ne cesse pour autant de vouloir m’arracher. »

Un roman qui se dévore en quelques heures tant on est captivé. Sur fond de crise nationaliste, on découvre Buenos Aires en 1910 et ses fragmentations sociales dans un récit précis et détaillé. La plume de Mélanie Sadler retranscrit avec beaucoup de passion l’emprise bourgeoise, le labeur des ouvriers, la pauvreté, mais aussi la culture, le théâtre et la danse, de ce pays bouillonnant auquel elle rend un merveilleux hommage.

Un roman magnifique.

 

6 réflexions au sujet de « Dans les Pas de Barbara Davalo – Mélanie Sadler »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s