Feel Good

Le jour où Maman m’a présenté Shakespeare – Julien Aranda

Le jour ou

 

Le Jour où Maman m’a présenté Shakespeare – Julien Aranda

Editions Eyrolles – 17 Mai 2018

coeur 3

 

 

Je remercie les Editions Eyrolles et Julien pour cette lecture.

Résumé

Quand on a 10 ans, une mère amoureuse de Shakespeare mais pas de papa, et que l’on s’attend à voir débarquer les huissiers d’un jour à l’autre, la vie n’est pas simple. Elle, comédienne de théâtre passionnée, fascine son fils qui découvre le monde et ses paradoxes avec toute la poésie de l’enfance. Avec leur voisine Sabrina, caissière de son état, et les comédiens Max, Lulu et Rita, ils forment une famille de cœur, aussi prompte à se fâcher qu’à se réconcilier. Mais, un jour, la réalité des choses rattrape la joyeuse équipe. Et le petit garçon est séparé de sa mère. Comment, dès lors, avancer vers ses rêves ? En comprenant que, peut-être, l’essentiel n’est pas l’objectif, mais le chemin parcouru … Sur fond de crise des subprimes, Julien Aranda nous raconte la trajectoire enchantée d’une troupe de théâtre inoubliable.

Mon Avis

Les mots sont ceux d’un jeune garçon de 10 ans, un peu naïf mais très intelligent, élevé par une mère comédienne et entouré d’une troupe d’artistes excentriques. Ils ne sont pas riches d’espèces sonnantes et trébuchantes, mais immensément fortunés d’amour et de tendresse. Chez lui, la vie s’apprécie. On profite, on s’écoute, on savoure le temps. Tant pis si l’argent ne rentre pas, si les huissiers passent ou les gendarmes rappellent à l’ordre. Mais, dans l’existence, il y a des méchants – des personnes vénales, des personnes qui travaillent pour payer leurs factures au détriment du bonheur, des personnes qui s’inquiètent et imposent une normalité rigide (ohhh la vilaine tante Myriam), des voisins malintentionnés et impatients, des camarades violents et maltraitants …

Ce livre se lit comme un conte, une tendre utopie où se distinguent d’un côté les bons qui ont tout compris à la vie et de l’autre les mécréants qui entrent dans le moule. C’est tendre et gai, l’écriture est jolie, les pages se tournent.

Un écrit sans prétention. Un petit rayon de soleil … dans ce monde de brutes.

 

2 réflexions au sujet de « Le jour où Maman m’a présenté Shakespeare – Julien Aranda »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s