Auteurs·Rencontres

Rencontre de Carole Fives

Rencontre de Carole Fives

Carole fives

Carole Fives est une écrivaine-portraitiste-vidéaste, chroniqueuse d’art, plasticienne. 
Après une licence de philosophie et un master d’arts plastiques, elle obtient le diplôme national supérieur d’expression plastique de l’école des beaux-arts de Toulouse. Elle a commencé à écrire pour expliquer son travail de peintre et depuis elle n’a plus arrêté. 

Elle est l’auteure de Quand nous serons heureux (Janvier 2010, Ed.Le Passage – Janvier 2016, Ed.Points), Que nos vies aient l’air d’un film parfait (Août 2012, Ed.Le Passage – Août 2013, Ed.Points), C’est dimanche et je n’y suis pour rien (Janvier 2015, Ed.Gallimard – Janvier 2017, Ed.Folio), Une femme au téléphone (Janvier 2017, Ed.Gallimard – Mars 2018, Ed.Folio).

Son dernier roman Tenir jusqu’à l’Aube est paru le 16 Août 2018 aux Editions Gallimard.

Carole a accepté de répondre aux questions du blog Au Fil des Livres.

AFDL : Bonjour Carole ! Je vous remercie sincèrement d’avoir accepté de répondre à mes questions. C’est un plaisir de vous découvrir. Qui êtes- vous Carole Fives?

Carole : Je suis passionnée par l’art contemporain, la peinture, le cinéma. Je n’aime ni la télé, ni les bars Lounge.

AFDL : Écrire, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Carole : Cela signifie vivre, je ne peux pas dissocier l’écriture de la vie.

AFDL : Depuis quand écrivez-vous ?

Carole : Depuis que je sais tenir un stylo, j’ai commencé par des carnets intimes que je fermais avec des petits cadenas, puis un long détour de vingt ans par la peinture, avant de revenir à l’écriture.

AFDL : Quand trouvez-vous le temps d’écrire ?

Carole : Le matin, souvent dans un café, puis le soir, chez moi.

AFDL : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Carole : La littérature, le cinéma, la musique, l’art en général.

AFDL : Votre dernier roman aborde la difficulté d’être une mère seule, la culpabilité, l’envie de tout arrêter, le besoin de craquer, l’absence du géniteur … Vous semble-t-il important de parler de ces difficultés ? Pourquoi ? 

Carole : Oui, ça me semble important parce que cela interroge l’émancipation féminine. Le désir de liberté des femmes et le prix à payer pour cette liberté. « La femme libre est seulement en train de naître » écrivait Simone de Beauvoir. L’accouchement est long, et douloureux, j’ajouterais. 

AFDL : Avez-vous un petit rituel d’écriture ?

Carole : Non, aucun rituel, juste la solitude absolue. Mais c’est une solitude que je peux trouver dans des lieux publics comme les cafés et les bibliothèques, c’est une solitude intérieure.

 AFDL : Avez-vous de nouveaux projets d’écriture ?

Carole : Oui, une pièce de théâtre pour le Paris des femmes, au théâtre de la Pépinière, en janvier. Et puis un album jeunesse, À ton âge, avec l’illustratrice Séverine Assous, avec qui ce n’est pas ma première collaboration, et qui sortira en décembre chez Hélium.

AFDL : Quelle genre de lectrice êtes-vous ?

Carole : Je vis entourée de livres. Je lis énormément de littérature contemporaine. J’aime aussi beaucoup les auteurs qui sont à cheval entre l’art contemporain et la littérature, ça produit souvent des textes originaux, innovants. Comme Valérie Mréjen, Clémentine Mélois, Héléna Villovitch.

AFDL : Quelles seront vos trois prochaines lectures ?

Carole :   « Sinon j’oublie », de Clémentine Mélois. Le prochain Christine Angot. Le prochain Sophie Divry.

AFDL : Quels sont vos trois derniers livres « Coup de Cœur »?

Carole : «Pour en finir avec mon sofa » d’Héléna Villovitch, « Un loup pour l’homme » de Brigitte Giraud. « Féérie générale », d’Emmanuelle Pireyre.

AFDL : Un dernier mot ?

Carole : Merci et belles lectures d’été !

 

 

 

9 réflexions au sujet de « Rencontre de Carole Fives »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s