Auteurs·Rencontres

Rencontre – Emilie Frèche

Rencontre d’Emilie Frèche

emilie freche

Emilie Frèche est romancière et scénariste. Elle est l’auteure, entre autres, de Deux Etrangers (Acte Sud, 2013) et d’Un Homme Dangereux (Stock, 2015).

Son dernier roman Vivre Ensemble est paru le 22 Août 2018 aux Editions Stock.

Emilie Frèche a accepté de répondre à mes questions.

AFDL : Bonjour Emilie, je vous remercie d’avoir accepté de répondre à mes questions. Qui êtes-vous Emilie Frèche ?

Emilie : Une femme dangereuse, selon l’Obs ! Pour d’autres, un écrivain qui n’a pas peur de se frotter à des sujets compliqués – l’antisémitisme, le racisme, la radicalisation – et en l’occurrence, dans « Vivre ensemble », au tabou absolu de notre société : l’enfant. On ne peut en dire du mal nulle part. On se doit de l’aimer en toutes circonstances, au risque de passer pour un monstre. Or, un enfant peut nous pourrir la vie, surtout dans les familles recomposées, et c’est une des choses qui fâchent que je voulais donner à voir dans ce texte, comme la violence intime qui en résulte, et qui fait écho à la violence qu’on subit d’un point de vue collectif, politique.

AFDL : Écrire, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Emilie : Une fonction vitale.

AFDL : Depuis quand écrivez-vous ?

Emilie : L’adolescence.

AFDL : Quand trouvez-vous le temps d’écrire ?

Emilie : Tous les jours. De 9h à 16h, comme un artisan sur son métier.

AFDL : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Emilie : Je suis accusée pour ce texte d’atteinte à la vie privée. J’y parle pourtant de terrorisme et de migrants, mais tout cela est balayé d’un revers de la main pour se concentrer sur l’enfant et le personnage tout à fait secondaire de l’ex-femme, dans lesquels la mère du fils de mon compagnon a cru se reconnaître. Ce qui m’a inspiré de ma vie privée, c’est la famille recomposée. C’est ce modèle-là, lequel m’a permis d’explorer sur le terrain de l’intime la question du vivre ensemble, terme qui a saturé le discours politique depuis quarante ans ( Dreux 83, c’était le titre de la liste PS contre l’alliance RPR-FN) au point de devenir un mot-valise, et surtout, une valeur vide de sens, que personne n’est capable de définir. Pour revenir à l’inspiration, elle se puise, pour tous les écrivains, dans ce qu’ils vivent, voient, respirent ; dans ce qui les touche ou les interpelle. Si l’on commence à faire aux écrivains le procès de leur inspiration, car c’est cela qui m’est fait aujourd’hui, alors on peut dire au revoir au roman.

AFDL : Avez-vous un petit rituel d’écriture ?

Emilie : Convoquer le silence. Autour, mais surtout en moi.

AFDL : Avez-vous de nouveaux projets d’écriture ?

Emilie : Oui ! Pas mal de scénarios en cours, dont un projet de long-métrage pour moi sur les migrants. Ce sujet est déjà largement présent dans « Vivre ensemble », ce qui me fait penser que l’écriture est une obsession.

AFDL : Quels seront vos prochaines lectures ?

Emilie : Madame Bovary. J’ai envie de classiques.

AFDL : Quels sont vos trois derniers livres  « Coup de Cœur »?

Emilie : Trois livres de femmes que j’aime beaucoup, qui publient à la rentrée et que j’ai eu la chance de lire avant leur sortie. Janet, de Michèle Fitoussi ; Trancher, d’Amélie Cordonnier ; et Les Idéaux, d’Aurélie Filippetti.

AFDL : Un dernier mot ?

Emilie : La sortie d’un livre est toujours un moment exceptionnel, de grand bonheur et de grande peur aussi. « Vivre ensemble » sera en librairie demain. C’est fou ! J’espère que mes lecteurs seront nombreux et touchés, bousculés !

3 réflexions au sujet de « Rencontre – Emilie Frèche »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s