Auteurs·Rencontres

Rencontre Isabelle Desesquelles

Rencontre de l’écrivain Isabelle Desesquelles

isabelle desesquelles

Isabelle Desesquelles est un écrivain français qui a notamment publié Je me souviens de tout (Ed.Julliard, 2014), La mer l’emportera (Ed.Flammarion, 2007), Un homme perdu (Ed. Naïve, 2012), Les hommes meurent, les femmes vieillissent (Ed.Belfond, 2014).

Son 8ème roman  Je voudrais que la nuit me prenne (Ed. Belfond, 2018), un coup de ❤ pour moi, vient d’obtenir le Prix Femina des lycéens 2018.

Isabelle Desesquelles a également écrit des récits et des livres jeunesse.

AFDL : Je vous remercie très sincèrement Isabelle d’avoir accepté de répondre à mes questions. Qui êtes- vous Isabelle Desesquelles?

Isabelle : Je suis Isabelle Archer, Jane Eyre, la Catherine d’Heathcliff. Je suis Martin Eden et David Copperfield. Et Claude Rawlings. Je suis une qui abrite un grand cerf voilà !

AFDL : Écrire, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Isabelle : Ecrire c’est être comme jamais qui je suis. Et m’oublier.

AFDL : Depuis quand écrivez-vous ?

Isabelle : J’écris depuis le 25 août 76 ! Dans ma tête et les mots viennent du ventre et je ne sais pas que j’écris. J’ai commencé à le savoir il y a vingt ans.

AFDL : Quand trouvez-vous le temps d’écrire ?

Isabelle : C’est lui qui me trouve. Tout le temps. Mais vraiment. Tout le temps, et c’est heureux.

AFDL : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Isabelle : Mes lectures. Tous les livres lus, relus, à lire et relire. Et le détail, tous les détails du quotidien, qui me sautent aux yeux, au cœur, qui me viennent à la bouche. Et quand ils me réclament une place dans ma mémoire, ils entrent dans le livre.

AFDL : Comment votre roman « Je voudrais que la nuit me prenne » est-il né ?

Isabelle : Au risque de me répéter, le 25 août 76… Pour beaucoup été de canicule, on va dire alors qu’un bûcher s’est allumé en moi. Emily Dickinson le dit mieux encore avec Une âme en incandescence.

AFDL : Avez-vous un petit rituel d’écriture ?

Isabelle : Le silence. Total. Du thé mariage Pleine Lune. Les cheveux attachés. Et quand il fait nuit un bougie Diptyque parfum Myrrhe.

AFDL : Avez-vous de nouveaux projets d’écriture ?

Isabelle : Bien sûr ! Si ce que j’appelle les heures blanches, toute à l’écriture, me sourient, mon nouveau roman paraîtra en septembre prochain.

AFDL : Quelles seront vos trois prochaines lectures ?

Isabelle : Relire Guerre et Paix, je m’offre ce cadeau de Noël. Les poèmes de Tsvetaïeva dans leur édition complète qui vient de paraître. Et My Absolut Darling de Gabriel Tallent.

ALDL : Quels sont vos trois derniers livres  « Coup de Cœur »?

Isabelle : Deux livres de Richard Wagamese, Jeu Blanc et, Les étoiles s’éteignent à l’aube. Et le roman de Bérengère Cournut Née contente à Oraïbi.

AFDL : Un dernier mot ?

Isabelle : Avec ce prix Fémina des Lycéens, il me semble « tenir mon rêve éveillé », pour reprendre un mot cher à Paul Valéry.
Quelle belle clairière sur ce chemin de l’écriture, qui aujourd’hui me mène jusqu’à cette acuité de la jeunesse rencontrée.

 

 

7 réflexions au sujet de « Rencontre Isabelle Desesquelles »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s