Nouveaux Auteurs·Roman Contemporain

Mauvaise Passe – Clémentine Haenel

Mauvaise passe

 

Mauvaise Passe – Clémentine Haenel

Editions Gallimard – 23 Août 2018

Coll. L’Arpenteur

coeur 3

 

 

Je remercie Clémentine et les Editions Gallimard pour cette lecture.

Résumé

«C’est comme un petit feu qui grandit en moi, au cœur du ventre, dans le creux de l’estomac, je l’identifie comme l’envie de gâchis. C’est de plus en plus rare, mais ça fait toujours monter les larmes. Il y a une volonté de faire mal à ceux que j’aime et qui m’aiment, pas tous, certains. Peut-être tous. Je ne sais plus. Je ne suis pas lucide, pas forcément lucide. Je vois la scène, j’imagine les scènes. La possibilité du drame.» 

La nuit, elle s’ouvre. Elle marche, oublie, se laisse passer sur le corps. Et puis, ça reflue : le souvenir, le gluant qui gicle et colle au cerveau. Mauvaise passe raconte une héroïne à la dérive, une femme qui perd pied devant la violence des hommes et l’indifférence des villes ; mais aussi l’espoir qui revient, éblouissant, comme le soleil du Nord.

Mon Avis

Elle – narratrice, sans prénom, au physique à peine livré – déambule la rage au ventre, amoureuse malheureuse, maltraitée des hommes, ses amants multiples, violents, destructeurs. Elle erre dans la ville qui l’écrase et l’avale, des nuits sans mémoire, à se perdre et mourir. Parce qu’elle meure. De chagrin, d’amertume, de désirs, de colère, d’abandon.

Le fil est bordélique, les mots en désordre, les faits confus. La baise, l’alcool, la drogue. Ses dérives. Ce sont des instantanés. Des écrits sur le vif. Il s’agit d’elle, de ses pensées, de son vécu, de sa plainte. Un mal-être qu’elle nous livre éparse.

Cet écrit ne laisse sans doute pas indifférent. Il dérange, surprend et interpelle. Je l’ai lu sans savoir vraiment si je l’appréciais ou non. J’ai perçu la douleur tout en m’interrogeant sur l’intérêt de partager si publiquement les faits. C’est l’impression de s’immiscer pleinement dans l’intimité de l’autre, de s’approprier ses souffrances alors qu’elles sont siennes, comme si l’on devenait le déversoir de sa peine. Que ce soit ou non une fiction, l’écrit percute.

Un écrit indescriptible qui mérite une attention.

7 réflexions au sujet de « Mauvaise Passe – Clémentine Haenel »

  1. Pas exactement une lecture de Noël dirait-on !!!! 😀 😀 😀 Je venais juste te souhaiter (avec du retard, mille excuses) un joyeux noël 🙂 Merci pour tous ces beaux billets, variés, intéressants et honnêtes. À bientôt.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s