Roman Contemporain

L’Étincelle – Karine Reysset

 

l etincelle

 

L’Étincelle – Karine Reysset

Editions Flammarion – 9 Janvier 2019

coeur 3

 

 

 

Je remercie les Editions Flammarion pour cette lecture.

Résumé

« Je n’ai plus grand-chose à voir avec la jeune fille que j’étais. Elle m’est devenue presque opaque, comme inaccessible. C’est sans doute pour cette raison que j’ai tant besoin de gratter sous la poussière du temps pour la retrouver intacte. »

Août 1993, Coralie quitte le modeste pavillon de banlieue de sa mère pour la splendide maison de famille de Soline, peuplée d’amis, de parents et d’enfants dont l’aisance et la culture l’émerveillent. Mais derrière les apparences, les amours débutantes virent à la passion, les secrets inavouables des adultes se révèlent, alors qu’au camping voisin une enfant disparaît. Dans cette atmosphère lascive et trouble, ce sera l’été de tous les apprentissages.

Avec L’Étincelle, Karine Reysset livre le roman de cet été brûlant, où une jeune fille en apprendra sur la vie bien plus qu’elle ne l’aurait voulu.

Mon avis

Un joli titre, une belle couverture.

Une piscine, une villa somptueuse et la douceur de l’été. Le décor est planté. Ils sont riches, unis en surface, jeunes et moins jeunes, proches de Brive la Gaillarde, alanguis et heureux. Le film tourne. L’ambiance s’installe ; on entend les grillons, l’eau de la rivière, les rires des enfants, les verres qui se partagent, tous ensemble. Le rythme est lent comme les jours qui s’écoulent, entre les discussions et le sexe, les rivalités et les secrets.

Coralie, invitée par Soline, fille des hôtes, débarque. Jeune banlieusarde naïve, préoccupée par ses soucis personnels, elle se fond dans cet univers qu’elle pense idéal. Les mères sont parfaites, les hommes parfaits, les lieux parfaits. Et puis …

Et puis, c’est la vie qui s’impose ! Les mensonges et les omissions, les manipulations, l’illusion qui s’effondre, les langues se délient, la perfection s’érode. Coralie grandit.

La plume est agréable, l’histoire attachante, sans vraiment grande surprise, telle une lente et longue immersion dans l’existence, ses travers et ses coups bas, au cœur de l’été. Coralie sera transformée, consciente de ce que l’Homme peut être. Une propulsion de l’enfance à l’âge adulte.

Un roman qui se lit vite. Une atmosphère qui envahit puis qui s’oublie.

Publicités

4 réflexions au sujet de « L’Étincelle – Karine Reysset »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s