Nouveaux Auteurs·Roman Contemporain

Saltimbanques – François Pieretti

saltimbanques

 

Saltimbanques – François Pieretti

Editions Viviane Hamy – 10 Janvier 2019

coeur 4

 

 

 

Je remercie les Editions V.Hamy pour cette lecture.

Résumé

Nathan, le narrateur, a perdu son jeune frère Gabriel dans un accident de voiture. Une immense vague de tristesse, d’impuissance et d’incompréhension balaye d’un seul coup le quotidien d’une vie plutôt banale en apparence.

Une dizaine d’années auparavant, Nathan avait brutalement quitté le domicile familial, ne supportant plus les querelles incessantes avec son père, laissant tout derrière lui – frère, amis, rêves de jeunesse – pour tenter sa chance à Paris. Aujourd’hui son constat est amer : ses seuls souvenirs avec Gabriel remontent à l’époque révolue de leur enfance idéalisée. Il ne sait rien du Gabriel devenu homme. Les regrets sont omniprésents. Les remords, puissants. Telle une musique entêtante, savoir quelle personne était son frère avant sa disparition se transforme vite en obsession.

Le salut de Nathan viendra peut-être d’une bande de jeunes qu’il aperçoit pour la première fois, le jour de l’enterrement. Ils sont les saltimbanques avec qui Gabriel sillonnait la France. Eux seuls semblent en mesure de lui offrir des fragments d’âme de Gabriel.

En côtoyant ce monde nouveau, quasi-initiatique et empli de mystères, Nathan va apprendre beaucoup sur lui-même et l’homme qu’il souhaite désormais devenir.

Mon Avis

Gabriel est mort. Nathan dont la vie est morne et sans relief revient au domicile parental pour assister aux obsèques. La maison, les parents, les souvenirs, le vide, tout le sonne. La culpabilité l’assaille. Il ne connaissait plus ce jeune frère.

L’histoire se tisse autour du deuil et du désir de connaître Gabriel. De le trouver parmi ses amis, des saltimbanques rencontrés lors de l’enterrement dont le contact permet à Nathan de retracer peu à peu les derniers instants du défunt, la liberté et l’audace, le désenchantement, la perte d’insouciance.

Aucun pathos. La quête est lumineuse et, au-delà des rencontres, va permettre à Nathan de découvrir qui il est. La vie prend enfin un sens.

Ce premier roman est profondément émouvant. L’écriture est fluide et vive, la tension fine, le récit habile. François Pieretti croque avec brio des personnages contrastés et délicats et restitue toute la complexité de l’âme humaine.

Un beau roman.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s