Roman Contemporain

La Maîtresse de Carlos Gardel – Mayra Santos-Febres

La maitresse de CG

La Maîtresse de Carlos Gardel – Mayra Santos-Febres

Editions Zulma – 3 Janvier 2019
Traduit de l’espagnol (Porto Rico) par F-M. Durazzo

coeur 3

 

 

Je remercie les Editions Zulma pour cette lecture.

Résumé

Micaela n’a rien oublié de ces quelques jours avec lui. Elle se revoit jeune fille, élève infirmière silencieuse et appliquée, nourrissant patiemment son rêve d’entrer à l’École de médecine tropicale. Elle se revoit aux côtés de sa chère Mano Santa, sa grand-mère meilleure qu’une mère, la plus grande guérisseuse de l’île. Elle se revoit, passionnée de botanique, en héritière du secret du cœur-de-vent, ce remède aux vertus exceptionnelles. Elle se revoit dans ses bras à lui.

Lui, c’est Carlos Gardel, l’icône du tango au sommet de sa gloire, qui, le temps d’une tournée – ou d’une chanson – a donné à Micaela le goût de saisir la vie à bras-le-corps. De ces quelques jours grisants comme une fugue enchantée, Mayra Santos-Febres a fait le roman superbe, ensorcelant, d’un grand destin de femme. Où l’on passe des bas quartiers aux hôtels de luxe, où les plantes font vivre ou mourir, où le tango prend corps et voix, où le désir est partout.

Mon Avis

Alors qu’elle se meurt, le docteur Micaela Thorné se souvient de sa jeunesse, dans les années 30, à Porto Rico où, élève infirmière, elle vécut une passion aussi torride qu’éphémère avec le grand Carlos Gardel, figure renommée du Tango Argentin.

Les souvenirs sur l’homme se fondent dans la danse érotique de leurs corps et se heurtent au regard lucide que porte la narratrice sur la société portoricaine de l’époque, parce qu’au-delà de l’amour et de l’éveil sensuel d’une jeune femme, se dresse avant tout le portrait éclairé de l’île.

L’écrit se lit comme un roman mais également comme un précieux documentaire dans lequel on découvre, intéressé, un récit sur la confrontation de la médecine scientifique aux pratiques traditionnelles ancestrales, l’exploitation de la pauvreté à des fins expérimentales, le racisme et le destin d’une femme hors du commun.

L’ensemble est bouillonnant et passionné et, si quelques longueurs m’ont un peu perdue dans ma lecture au ¾ de ce livre, j’ai vite été « réabsorbée ».

A lire.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s