Essais littéraires·Nouveaux Auteurs·Roman Contemporain

A la ligne – Joseph Ponthus

a la ligne
A la ligne – Joseph Ponthus

Editions La Table Ronde – 3 Janvier 2019

Grand Prix RTL – Lire 2019
Prix Régine Déforges du Premier Roman 2019

Coup de coeur

 

Je remercie les Editions La Table Ronde pour cette lecture.

Résumé

« À la ligne » est le premier roman de Joseph Ponthus. C’est l’histoire d’un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Jour après jour, il inventorie avec une infinie précision les gestes du travail à la ligne, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps. Ce qui le sauve, c’est qu’il a eu une autre vie. Il connaît les auteurs latins, il a vibré avec Dumas, il sait les poèmes d’Apollinaire et les chansons de Trenet. C’est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène. Et, en allant à la ligne, on trouvera dans les blancs du texte la femme aimée, le bonheur dominical, le chien Pok Pok, l’odeur de la mer.
Par la magie d’une écriture tour à tour distanciée, coléreuse, drôle, fraternelle, la vie ouvrière devient une odyssée où Ulysse combat des carcasses de bœufs et des tonnes de boulots comme autant de cyclopes.

Mon Avis

Il n’y a pas de ponctuation
Pour arrêter le flux
Ces mots que Joseph déverse
L’usine et le reste
Les poissons les carcasses
L’embauche et la débauche
Les heures sombres la nuit les néons
Les heures qui s’empilent  le corps qui plie
Mais ils tiennent lui les autres
La douleur et la nuit
Encore

Joseph déverse sans point ni virgule
Les heures sans plainte pour cinq sous à bouffer
Les mots qu’on gobe qu’on serre qu’on digère
Des mots qu’on entend
Nécessaires faut savoir leur vie
Ces ouvriers sur la ligne

Lui il a fait des études ses mots sont beaux
Ses références
Des auteurs des citations des chansons
Des accroches pour ne pas sombrer
La tête occupée
Ça coule dans l’usine
Et ça choppe en pleine gueule
Leur vie leurs matins leurs soirs leurs nuits
La folie les chefs et l’intérim
L’attente et l’effort
Indispensable faut savoir

L’homme avance et on suit
L’usine qui pourrit l’usine qui guérit
Une baffe
La pêche à la ligne le boulot ben oui le boulot
Poissons vaches du pareil au même
On trime on pue on s’essouffle on recommence
Dur si dur
Joseph tu nous tues de tes mots des silences des autres tu nous assommes mais t’as raison faut tout dire faut qu’on sache toi les autres les maux les douleurs faut qu’on entende
La vie l’essentiel
L’amour et même le chien
Les réveils un pied devant l’autre toujours
Pour vivre

« L’usine est
Plus que tout autre chose
Un rapport au temps
Le temps qui passe
Qui ne passe pas
Eviter de trop regarder l’horloge
Rien ne change des journées précédentes »

 

Joseph je vais leur dire de te lire
Absolument
Indispensablement
Remettre les pendules à l heure
Pour de vrai t’as raison la vie c’est pas des idées
Joseph merci pour ce texte sans point ni virgule
Aussi désossé que les carcasses de ton abattoir
A vif
Fort Intense réel
Un coup au cœur
Indiscutable
Point à la ligne
(même si tu le dis
« Il n’y aura jamais de point final à la ligne »)

Et pour poursuivre, je vous invite à découvrir Joseph Ponthus qui a accepté de répondre à mes questions  ⇒  ICI

 

19 réflexions au sujet de « A la ligne – Joseph Ponthus »

  1. Bravo pour cet article … à la manière de …Joseph Ponthus ! Texte si émouvant que j’ai retrouvé émotion jusqu’aux si proches larmes, comme lorsque je l’ai lu ce foutu bouquin qui m’a si ébranlée que je n’ai plus lu avec le même goût mes livres d’après !
    Il y a avec ce jeune auteur comme une proximité, une bienveillance, une tendresse qui se dégage qui me bouleverse encore ! Merci encore beaucoup pour cette si belle chronique !

    Aimé par 1 personne

  2. Héhé, bonne manière de lui rendre hommage, ton article ! Je ne suis pas allée jusqu’au coup de coeur, mais j’ai bien aimé quand même. Je n’avais pas vu que tu avais interviewé l’auteur, j’y vais de ce pas !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s