Feel Good·Roman Contemporain

L’Aile des Vierges -Laurence Peyrin

l'aile des vierges

L’Aile des Vierges – Laurence Peyrin

Editions Calmann-Lévy – 28 Mars 2018
Editions Pocket – 7 Mars 2019

Roman distingué par L’Eté en Poche 2019 du Grand Prix des Blogueurs Littéraires.

coeur 4

 

 

Je remercie les Editions Pocket pour cette lecture.

Résumé

 » L’aile des vierges « , c’est ainsi que l’on surnomme les chambres réservées aux domestiques à Sheperd House, illustre manoir du Kent où est engagée Maggie Fuller au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Petite-fille de suffragette, fille d’une sage-femme féministe, Maggie aurait pu prétendre à mieux que cette place de femme de chambre. Mais, en ces temps difficiles, la jeune femme cultivée et émancipée n’a d’autre choix que d’intégrer la petite armée d’intendants semblant vivre au siècle précédent. Elle aspire pourtant à un autre destin. Et elle n’est pas la seule au sein de Sheperd House… Contre toute attente, ce pourrait être le début de son long chemin vers l’amour et la liberté.

Mon Avis

Se plonger dans un roman de Laurence Peyrin, c’est être sûre de s’évader quelques heures et d’être totalement conquise par le récit.

Partons en Angleterre, à Sheperd House, vaste demeure de Lyon-Thrope . Nous sommes en avril 1946. Maggie Fuller, jeune veuve, intelligente et volontaire, nourrie d’idées féministes par sa mère et sa grand-mère, se fait employer comme femme de ménage. Au cœur de cette micro-société, les faits s’enchaînent opposant le monde du haut, noble et assisté, et le monde du bas, relégué au sous-sol, où les besogneux livrent leur quotidien.

Maggie, femme de convictions, bouleverse ce petit monde, n’hésitant pas à prôner la liberté de choix, le droit au corps, l’égalité des sexes, à défendre les opprimés et répondre à ses propres aspirations.

Sans niaiserie, sans « couture au fil blanc », le roman chemine de l’Angleterre à New-York, tenu par une héroïne volontaire et engagée qui trace sa route en dépit du « qu’en dira-t-on », amoureuse et passionnée, indépendante et libre.

Laurence Peyrin est incontestablement maîtresse des fresques romanesques, offrant de captivantes histoires aux personnages ciselés, au rythme palpitant, à l’humour piquant et au ton juste.

Un très beau roman.

Publicités

4 réflexions au sujet de « L’Aile des Vierges -Laurence Peyrin »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s