Non classé

Romy,une longue nuit de silence – Sarah Briand

romy

Romy, une longue nuit de silence – Sarah Briand

Editions Fayard – 22 Mai 2019

coeur 5

 

 

 

Je remercie les Editions Fayard et Sarah Briand pour cette lecture.

Résumé

Le 29 mai 1982, Romy Schneider s’est éteinte à l’âge de 43 ans. Que s’est-il passé la nuit de sa mort au 11, rue Barbet-de-Jouy, dans le VIIe arrondissement de Paris ?
Icône du cinéma français à la photogénie incroyable, que sait-on vraiment de Romy, de ses bonheurs, mais aussi de ses chagrins et de ses blessures, notamment depuis la mort de son fils quelques mois plus tôt ?
Sarah Briand a marché dans ses pas, du chalet de son enfance à Berchtesgaden en Allemagne, près du nid d’aigle d’Adolf Hitler, jusqu’à l’appartement parisien où elle a passé ses dernières heures, pour nous livrer une série d’instantanés de ces moments intimes.
Un portrait nourri de témoignages inédits d’amis, de réalisateurs, ses partenaires de cinéma et parfois de vie, comme celui qui fut son époux, Daniel Biasini, le père de sa fille Sarah, ou encore Alain Delon, qui rend pour la première fois, à la femme qu’il a aimée, un hommage exceptionnel.

Mon Avis

Son cœur a lâché, un soir de mai 1982 ; épuisé, perclus de chagrins, il s’est arrêté. Romy Schneider avait 43 ans.

D’elle, on se souvient de Sissi ou de ses fiançailles avec Alain Delon, de ses films magnifiques, son jeu parfait, ses rôles de femmes fortes et fragiles, engagées, de ses deux césars, son regard, son sourire, sa sensibilité. On ne peut oublier ses drames et ses peines, sa beauté, sa pudeur.

D’elle, je me souviens du décès de son fils à peine plus âgé que moi, de cette Presse destructrice et malsaine, de son visage clos, de ses traits tirés. Elle n’était plus Sissi, mais une femme talentueuse et sincère, brisée par le tragique. Je me souviens avoir pleuré à l’annonce de sa mort.

Cette biographie, touchante et vraie, est un rappel d’elle, de ce qu’elle était, ce qu’elle vécut, du carcan dont elle s’est détachée après Sissi, de ses choix, ses amours.  Sarah Briand dresse un portrait sans interprétation, documenté et émouvant, retraçant le destin de la femme, l’actrice et la mère. A chaque page, je percevais sa voix, son léger accent, ses éclats de rire ou ses coups de gueule, je la revoyais dans « La piscine », « Le vieux fusil » ou « Max ou les ferrailleurs ». Mon cœur s’est serré à la lecture du tournage de son dernier film. Il se serre encore …

Je ne peux que vous recommander cette lecture, de découvrir Romy, de partager un instant la vie de cette femme magnifique au destin  tourmenté.

Un coup de cœur.

 

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Romy,une longue nuit de silence – Sarah Briand »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s