Roman Contemporain

Filles de la Mer – Mary Lynn Bracht

Filles de la mer

Filles de la Mer – Mary Lynn Bracht

Editions R.Laffont – 1er Février 2018
Editions Pocket – 21 Février 2019

Prix coup de cœur Saint-Maur en poche 2018

coeur 5

 

 

Je remercie les Editions Pocket pour cette lecture.

Résumé

Corée, 1943. Hana a vécu toute sa vie sous l’occupation japonaise. En tant que haenyeo, femme plongeuse en mer, elle jouit sur l’île de Jeju d’une indépendance que peu d’autres Coréennes peuvent encore revendiquer. Jusqu’au jour où Hana sauve sa sœur cadette, Emi, d’un soldat japonais et se laisse enlever à sa place. Elle devient alors, comme des milliers d’autres Coréennes, une « femme de réconfort » en Mandchourie. Emi passera sa vie à chercher Hana et à essayer d’oublier le sacrifice que sa sœur a fait. Mais les haenyeo sont des femmes de pouvoir et de force…
Plus de soixante ans plus tard, Emi saura-t-elle affronter le passé et les horreurs de la guerre pour retrouver enfin la paix ?

Mon Avis

Il est des romans incontournables, ne serait-ce que pour ne pas oublier. Filles de la mer est un de ceux-là. Un témoignage. Une parole. Un cri. Une évidence.

Des femmes ont souffert. Arrachées à leurs familles, malmenées, torturées, violées, exploitées, tuées. Des femmes victimes des hommes et de la guerre. Des « femmes de réconfort » au détriment de leur propre existence et leurs espoirs, enfermées, oubliées.

A travers ce roman, Mary Lynn Bracht, inspirée de la propre vie des femmes de sa famille, parle de l’indicible. Hana au destin brisé, Emi emplie de douleurs, des femmes, des enfants, des mères, des pères, des vies entièrement gâchées. Elle évoque la mer, les traditions, la Corée, le Japon, la guerre, l’armée et le régime politique. Elle évoque les abus et les droits que s’octroie l’occupant, l’intimidation, la peur. Elle raconte les souffrances, intimes et familiales, les traces, indélébiles et profondes, les mouvements publiques pour que les faits soient connus, les excuses qui s’esquivent.

L’histoire est tragique. Il faut savoir. Ne pas se taire.

Ce récit est captivant. Très dur. Cru et dérangeant.Fort et intense.
Indispensable.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s