Roman Contemporain

Une Bête au Paradis – Cécile Coulon

une bete au paradis

 

Une bête au paradis – Cécile Coulon

Editions de l’Iconoclaste – 21 Août 2019

coeur 3

 

 

 

Je remercie les Editions de l’Iconoclaste pour cette lecture

Résumé

La vie d’Émilienne, c’est le Paradis. Cette ferme isolée, au bout d’un chemin sinueux. C’est là qu’elle élève seule, avec pour uniques ressources son courage et sa terre, ses deux petits-enfants, Blanche et Gabriel. Les saisons se suivent, ils grandissent. Jusqu’à ce que l’adolescence arrive et, avec elle, le premier amour de Blanche, celui qui dévaste tout sur son passage. Il s’appelle Alexandre. Leur couple se forge. Mais la passion que Blanche voue au Paradis la domine tout entière, quand Alexandre, dévoré́ par son ambition, veut partir en ville, réussir. Alors leurs mondes se déchirent. Et vient la vengeance.

« Une bête au Paradis » est le roman d’une lignée de femmes possédées par leur terre. Un huis clos fiévreux hanté par la folie, le désir et la liberté́.

Mon Avis

Blanche est LA terre. La force de l’humus, des racines, des arbres, de la culture et des animaux. Elle est l’ombre du vent, de la race de la lune et du soleil. Elle est ancrée dans la matière, cultive, s’éreinte pour ce lopin d’histoires nommé Paradis. Il la touche, la phagocyte, la retient. Il faut dire qu’il n’y a qu’elle, après Emilienne et Louis, le commis. Elle ne cédera rien, y crèvera sans doute, usée et remplie – de quoi ? De sens. D’amour. D’abnégation. Blanche n’a pas vraiment le choix. Son amoureux lui échappe. Elle se replie sur ce sol qu’elle vit jusque dans ses tripes ; elle ne connait d’ailleurs que ça. Trouve un équilibre.

Mais l’homme revient – l’amoureux qu’on n’oublie pas, le vrai amour, du frisson de la peau à la rage du bide, il renverse et s’impose. Blanche s’y perd. Fond. S’érode.

Le drame se tisse ; on le devine. Cécile Coulon nous y emmène, sans vraiment de surprise. On sait comment cela va tourner. Vinaigre, sans aucun doute. La plume captive – jolie, poétique, précise. On se prend au jeu. Tant pis si l’on connait l’issue, c’est si bien écrit. La terre suinte à nos narines, la fatigue, la croix, Blanche et sa sueur, le désir et l’amour. La passion. La rogne aussi. Tout submerge et envahit. C’est la vie qui tourne. Et c’est rondement mené.

Ce roman s’absorbe et se digère. Bonne lecture à vous !

Retrouvez l’interview que Cécile Coulon m’a accordée ICI 

 

12 réflexions au sujet de « Une Bête au Paradis – Cécile Coulon »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s