Auteurs·Rencontres

Rencontre – Cécile Coulon

Rencontre – Cécile Coulon

Cecile coulon

Cécile Coulon est romancière, nouvelliste et poétesse française. Elle a publié de nombreux romans dont une « Trois saisons d’orage » aux Editions Viviane Hamy (2017) qui a reçu le Prix du livre Inter 2017 et le Prix des Libraires 2017. En 2018, elle a reçu le Prix SGDL « Révélation de la Poésie » et le Prix Guillaume Apollinaire pour « Les Ronces », recueil de poésies publiés aux Editions du Castor Astral.

Le dernier roman de Cécile Coulon « Une bête au Paradis » vient de paraître aux Editions de l’Iconoclaste pour la Rentrée Littéraire 2019. Je vous invite à la découvrir.

AFDL : Bonjour Cécile. Je vous remercie d’avoir accepté de répondre à mes questions. Qui êtes- vous Cécile Coulon ?

Cécile : C’est assez simple et rapide : je suis quelqu’un qui passe sa vie à raconter des histoires aux autres. Quand je n’en raconte pas, je joue au bowling, un peu aux cartes, et je cours.

AFDL : Écrire, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Cécile : C’est un engagement. On entre en écriture comme on entre en amour : d’abord avec prudence, et ensuite, cela devient une manière de vivre.

AFDL : Depuis quand écrivez-vous ?

Cécile : La première histoire que j’ai terminée a été écrite en classe de quatrième.

AFDL : Quand trouvez-vous le temps d’écrire ?

Cécile : La question serait plutôt quand trouver le temps pour faire autre chose. Disons que je ne trouve pas le temps pour écrire : mon temps, c’est écrire.

AFDL : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Cécile : Ça dépend des âges, des périodes, des lieux. Evidemment mes lectures. La poésie. Et bien sûr les paysages. Je suis affreusement bouleversée par les lieux.

AFDL : Quel exercice est-il le plus difficile : le romanesque ou la poésie ?

Cécile : Aucun n’est plus difficile que l’autre : ce sont deux exercices différents. L’écriture d’un roman est semblable au marathon quand celle d’un poème s’apparente au sprint. Ce sont deux disciplines qui demandent des mécaniques, des muscles, des concentrations différents. Et jouissifs.

AFDL : Comment est né votre dernier roman ? Quel a été votre cheminement ?

Cécile : Il est né d’un lieu, le Paradis. Une ferme en Limousin. Je voulais que tout se passe dans ce lieu, qu’on n’en sorte jamais. Ensuite, je me suis demandée : « si c’était filmé par Claude Chabrol, David Fincher ou Robin Pront, à quoi cela ressemblerait ? » et je me suis mise à écrire cette histoire.

AFDL : Avez-vous un petit rituel d’écriture ?

Cécile : La course à pied est mon rituel d’écriture.

AFDL : Avez-vous de nouveaux projets d’écriture ?

Cécile : J’en ai beaucoup trop ! En mars prochain sortira mon nouveau recueil de poèmes, Noir Volcan. Et puis, je pense au prochain roman…

AFDL : Quelles seront vos trois prochaines lectures ?

Cécile : Agathe de C. Bomann, Le poète (de Connelly, que j’avoue n’avoir jamais lu alors qu’on m’en parle chez moi depuis vingt ans !) et Tant que nous sommes vivants de Anne-Laure Bondoux.

AFDL : Quels sont vos trois derniers livres  « Coup de Cœur »?

Cécile : Par les routes/Forêt Furieuse/Une éducation

AFDL : Un dernier mot ?

Cécile : Lisez, ça vous empêchera d’embêter les autres et ça rend intelligent !

 

 

 

3 réflexions au sujet de « Rencontre – Cécile Coulon »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s