Roman Contemporain

Disparaître – Mathieu Menegaux

disparaitre

 

Disparaître – Mathieu Menegaux

Editions Grasset – 8 Janvier 202O

coeur 4

 

 

 

Je remercie les Editions Grasset et Mathieu pour cette lecture.

Résumé

Une jeune femme met fin à ses jours à Paris, dans le XVIII° arrondissement.
Un homme est retrouvé noyé sur une plage, à Saint-Jean Cap Ferrat, sans que personne ne soit en mesure de l’identifier : le séjour en mer l’a défiguré, et l’extrémité de chacun de ses doigts a été brûlée.
Quel lien unit ces deux affaires ? Qui a pris tant de soin à préserver l’anonymat du noyé, et pour quelles raisons ? Qu’est-ce qui peut pousser un homme ou une femme à vouloir disparaître  ?

Avec ce roman impossible à lâcher, Mathieu Menegaux rejoint ceux qui pensent que les histoires d’amour finissent mal, en général.

Mon avis

Mathieu Menegaux m’avait scotchée avec son premier roman « Je me suis tue ». Il m’avait moins convaincue avec les deux suivants, « Un fils parfait » et « Est-ce ainsi que les hommes jugent ? », bien que je leur aie trouvés d’indéniables qualités. Bien écrits, je les pensais néanmoins « un peu faciles » et sans véritable surprise.

« Disparaître » est donc le quatrième roman de Mathieu Menegaux. Je l’attendais avec impatience et me suis plongée dans cette histoire sitôt reçue.  En quelques pages, j’ai été littéralement happée par ce récit. Haletant, il m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière page sans qu’il me soit possible de le poser. Les personnages sont incroyablement bien campés. L’auteur cisèle le détail, la psychologie, les habitudes, les défauts, l’univers des grandes entreprises, la justice. Il tisse habilement son énigme mêlant rivalité professionnelle, fausse piste, vie de couple et regain amoureux. Le roman se dévore.

J’ai donc retrouvé l’auteur qui m’avait emportée lors de son premier roman, sa plume travaillée et prenante, son sérieux teinté d’humour, sa fine description de l’Homme et de ses travers (de ses qualités aussi). Cette lecture fut un réel plaisir avec une mention toute particulière pour le Capitaine Grondin que j’ai particulièrement aimé.

A lire et partager.

 

 

13 réflexions au sujet de « Disparaître – Mathieu Menegaux »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s