Roman Contemporain

La mère d’Eva – Silvia Ferreri

La mère d'Eva

La mère d’Eva – Silvia Ferreri

Editions Hervé Chopin – 25 Juin 2020

Trad.de l’italien par Ch.Moiroud

Coup de coeur

Je remercie les Editions H. Chopin pour cette lecture.

Résumé

Une mère parle à sa fille entre les murs d’une clinique serbe. Eva vient juste d’avoir dix-huit ans et elle attend ce moment depuis qu’elle est née. Elle veut changer de sexe en se soumettant à l’intervention qui fera d’elle ce qu’elle s’est toujours sentie : un homme.

En un dialogue sans réponses, suspendu entre l’imaginaire et le réel, la mère d’Eva raconte leur vie jusqu’à ce moment. Elle refait le chemin comme si elle s’aventurait sur une terre étrangère, en quête d’une erreur de sa part qui aurait tout précipité. Sa voix est concrète, touchante ; elle parle sans fard d’un combat sans vainqueur ni vaincu, où la défaite n’existe pas, où la forme la plus pure de l’amour doit lutter pour comprendre, pour accepter.

Mon Avis 

Dans cet-cette enfant qui vient de naître, se cristallisent tous les désirs d’un avenir ensemble, des années durant, les plus longues possible, une entente presque parfaite même si l’on sait qu’un âge sera plus difficile, qu’il faudra composer. On projette, on envisage, parfois on se trompe alors on ajuste, sans gravité, puisque l’on s’aime, si fort, toujours, gommant les angles et s’il le faut, fermant les yeux. Il sera lui/elle et nous ressemblera un peu parce qu’au fond on y a mis du nôtre, un peu de cœur et notre histoire. On le/la regarde presque parfait.e, la peau fine, les organes sans bavure, tout à sa place ; la nature est bien faite. On pourra dormir sur nos deux oreilles…

Mais si la nature se trompait ? Si ce corps que l’on s’est appliqué à concevoir, garçon, fille, n’était pas le bon. Pas le bon sexe. Une erreur.

Eva-Alessandro est ainsi, garçon prisonnier d’un corps de fille. Mauvais sexe, mauvais prénom et l’envie de hurler. Elle doit se faire entendre – de ses parents d’abord, puis des autres. Sa mère raconte. Dans le couloir, près de la salle où tout s’opère, tout en douceur et en violence, tout en pudeur avec audace, elle raconte le couple, la venue de l’enfant, les ans qui passent, les premiers signes de ce qui heurte. La suite. Jusqu’à ce jour. Comment accepter l’évidence ?

Ce roman est absolument bouleversant. Passionnant. Émouvant. Il est l’histoire du deuil d’une mère pour celle qui n’a jamais été fille que dans son imagination, d’acceptation et de tolérance. Il est le récit de l’amour maternel, puissant et inébranlable, malgré le chagrin ; un exemple. Aucun pathos, mais des émotions fortes et réelles, si vraies, sans mensonge. Que de finesse et de tact dans la virulence des mots de cette mère ! Que de beauté !

Un roman COUP DE CŒUR porté par une plume magnifique.

10 réflexions au sujet de « La mère d’Eva – Silvia Ferreri »

  1. « Elle doit se faire entendre » vous voulez dire « il »!

    Bien qu’il ait été assigné le genre de fille à la naissance et ait vécu en étant assumé/présumé fille une partie de sa vie, il est important de toujours genrer une personne trans par le genre ressenti et affirmé. Et ce, même en parlant au passé.

    https://lavieenqueer.wordpress.com/2018/06/24/comment-bien-genrer-une-personne-trans/

    https://lavieenqueer.wordpress.com/2018/06/24/comment-etre-un-e-allie-e-pour-la-communaute-trans-et-non-binaire/

    Aimé par 1 personne

  2. Oups, j’ai fais un commentaire plus tôt mais j’ai pas donné le bon exemple.

    « Elle veut changer de sexe en se soumettant à l’intervention qui fera d’elle ce qu’elle s’est toujours sentie : un homme. » c’est vraiment problématique.

    Premièrement, il devrait être écrit « il ».

    On ne change pas de sexe. On fait une/des transition/s (sociale, médicale, légale…etc)

    Ce n’est pas toutes les personnes trans qui font une transition médicale et dire que c’est ÇA qui fait que quelqu’un est du genre affirmé est problématique. Plusieurs personne n’ont pas accès à la transition médicale ou ne veulent pas de chirurgies et/ou hormones, etc… Ces personnes ne sont pas moins trans ni de leur genre affirmé pour autant.

    Je vous invite à consulter cet article pour plus d’infos sur les mots et expressions à éviter:

    https://lavieenqueer.wordpress.com/2018/06/02/les-expressions-a-eviter-a-propos-de-la-transidentite/

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s