Nouveaux Auteurs·Roman Contemporain

Elle a menti pour les ailes – Francesca Serra

elle a menti pour les ailes

 


Elle a menti pour les ailes – Francesca Serra

Editions Anne Carrière – 21 Août 2020

 

Je remercie les Editions Anne carrière pour cette lecture.

Résumé

Année scolaire 2015-2016, une station balnéaire dans le sud-est de la France. Un concours de mannequins annonce une étape de sa tournée régionale dans cette ville qui ne s’anime d’ordinaire qu’à l’arrivée des touristes en été.

Garance Sollogoub, la fille d’une professeure de danse, est d’ores et déjà donnée favorite. Elle attire l’attention d’une bande d’adolescents plus âgés, les plus populaires, ceux avec lesquels elle a toujours rêvé de traîner. Pour se faire accepter d’eux, elle va devoir consentir à quelques sacrifices. En échange, ils vont lui offrir trois choses : l’ennui, le sentiment d’appartenance et la férocité de la meute.
Quelques mois plus tard, Garance disparaît.

Elle a menti pour les ailes est un premier roman né de deux interrogations générationnelles : quelle influence le monde numérique a-t-il sur l’évolution du langage, et comment la société de l’hyper connexion entretient-elle une mélancolie du présent ? Ces personnages nous touchent d’autant plus que, malgré leur jeunesse et leur contemporanéité, ils ont la douloureuse prémonition de leur obsolescence. Dans ces pages, ils deviennent des figures tragiques quand ils se tournent vers leurs pulsions, seuls indices du réel et preuves tangibles du temps qui passe.

Francesca Serra offre à cette génération des milléniaux, si souvent caricaturée avec la brutalité d’un tweet, une fresque héroïque, charnelle et profondément humaniste.

Mon Avis

Adolescence charnière où l’adulte émerge expulsant l’enfant trop à l’étroit dans le carcan des règles parentales, à la recherche de limites dont il ne perçoit que vaguement les contours, à l’affût d’une liberté à s’octroyer. Garance grandit. S’émancipe. Les règles se contournent, les virées se taisent, elle change de costume, satisfaite de cette nouvelle vie qu’elle imagine parfaite. Pourtant. Le groupe a des codes qu’elles en soient les conséquences.

Ce roman est taillé à l’os, sans concession et néanmoins empathique, sur une jeunesse vissée aux réseaux sociaux dont les règles régentent le quotidien. La réalité se déforme, partagée entre la lucidité d’un monde qu’ils ne veulent plus et l’absurdité d’un cadre qu’ils s’imposent. Internet dicte les préceptes : vêtements, poses, sorties ; il faut être heureux, à plusieurs, s’exhiber, sourire – la vie s’étale, les likes rassurent, pansent l’incertitude et cachent cette mélancolie qui les assaille.

Roman sur le passage à l’âge adulte, au vocabulaire choisi, « Elle a menti pour les ailes » est un écrit social, sans jugement, profondément humain. Une analyse qui prend aux tripes et retourne. Des pages qui s’absorbent.

Un texte d’une grande lucidité et d’une grande qualité.
Un premier roman fabuleux à lire absolument.

 « Tous les élèves d’un lycée bourgeois de ville moyenne se sont élevés au-dessus des fondements de la société plurimillénaire qui les a enfantés, pour traquer l’une des leurs sur internet. C’est ça qu’ils taisent, face aux adultes… Est-ce que vous savez pourquoi elle a disparu ? Ils secouent la tête. Non … Bien sûr qu’ils savent… Elle n’a pas « disparu », ils l’ont bannie. La vérité que Bulle devine, c’est que ce n’est même pas un crime, qu’ils ont commis. C’est l’exécution d’une nouvelle loi. Leur loi. »

coeur 5

9 réflexions au sujet de « Elle a menti pour les ailes – Francesca Serra »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s