Roman Contemporain

Histoires de la nuit – Laurent Mauvignier

Histoires de la Nuit – Laurent Mauvignier

Editions de minuit – 3 Septembre 2020

Résumé

Il ne reste presque plus rien à La Bassée : un bourg et quelques hameaux, dont celui qu’occupent Bergogne, sa femme Marion et leur fille Ida, ainsi qu’une voisine, Christine, une artiste installée ici depuis des années.
On s’active, on se prépare pour l’anniversaire de Marion, dont on va fêter les quarante ans. Mais alors que la fête se profile, des inconnus rôdent autour du hameau.

Mon Avis

La soirée aurait pu être tout autre, heureuse et festive – une jolie table, quelques mets fins, des cadeaux et l’attente joyeuse des ans à souffler. On anticipe, on s’apprête. Marion doit arriver. Pourtant, ce n’est pas sa voiture qui se gare la première dans la cour, non, c’est une autre voiture, inconnue, dont sortent des hommes aux mines sombres et à l’allure inquiétante. Les projets s’enrayent, le ton change. Le chien meurt.

Ce roman est-il un thriller ? Oui, certainement. Bien qu’à mon sens, l’intérêt du récit ne réside ni dans la noirceur et la violence des faits, ni dans l’inquiétude que suscite le suspens ou dans la curiosité que l’on pourrait avoir à connaître un dénouement digne du meilleur film de Guy Ritchie.

Ce n’est pas l’histoire qui m’a séduite puisque je suis peu friande de thrillers ou de polars, mais la finesse des détails qui immerge dans les lieux, la qualité de la langue qui happe par la richesse de son style et par sa capacité à maintenir un rythme effréné. Les scènes se regardent et se vivent. La tension envahit. Le page-turner opère et les 634 pages s’avalent sans temps morts accrochant le lecteur aux évènements.

Ce n’est pas l’histoire qui m’a séduite en tant que telle, bien qu’elle soit extrêmement bien ficelée, mais l’œil aiguisé de l’écrivain sur les multiples émotions de ses personnages confrontés à la peur, à l’interprétation, aux doutes, à la culpabilité, au chagrin, à la rage. La complexité de l’Homme est décortiquée évoluant selon les circonstances – l’analyse est incroyable. L’âme humaine mise à nue. Brute.

Ce roman divise. J’ai lu de nombreuses critiques élogieuses et d’autres mitigées, voire négatives, les reproches tournant essentiellement autour de sa longueur et de la surcharge de détails qui créent l’ennui et l’abandon. Il est vrai qu’en 634 pages, seules quelques heures sont évoquées. Je n’ai aucunement ressenti d’ennui, subjuguée par la qualité de l’écriture – les phrases s’emboîtent sur les idées (sur plusieurs lignes voire paragraphes) liant actions et émotions comme l’écheveau que l’on dénoue de bout en bout.

Un fabuleux écrit, une formidable lecture.

8 réflexions au sujet de « Histoires de la nuit – Laurent Mauvignier »

  1. Ravie que tu es aimée ! Et très jolie chronique, sensible et étayée. Tu as raison Laurent Mauvignier décortique la psychologie de ses personnages. J’espère qu’il sera récompensé même si les avis sont mitigés car il devrait rencontrer un large public.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s