Roman Contemporain

Des diables et des saints – Jean-Baptiste Andrea

Des diables et des saints – Jean-Baptiste Andrea

Editons de l’iconoclaste – 7 Janvier 2021

Je remercie les Editions de l’Iconoclaste pour cette lecture.

Résumé

Qui prête attention à Joe ? Ses doigts agiles courent sur le clavier des pianos publics dans les gares. Il joue divinement Beethoven. Les passagers passent. Lui reste. Il attend quelqu’un, qui descendra d’un train, un jour peut-être. C’est une longue histoire. Elle a commencé il y a cinquante ans dans un orphelinat lugubre. On y croise des diables et des saints. Et une rose.

Mon avis

Le froid s’immisce sous nos pulls, gèle nos doigts, craque nos phalanges. L’air siffle à nos oreilles, là sur la tour de La Vigie, auprès d’eux, ces enfants, ces ados, qui écoutent la radio et s’échappent, chargés de taches imaginaires que leur société secrète impose. Bientôt, ils redescendront dans le dortoir et nous les suivront, pas à pas, évitant le gardien malfaisant ou l’abbé maltraitant. Ils se glisseront dans les lits froids et reprendront leur place d’orphelins gardant encore au creux du cœur l’espoir d’une évasion.

Joseph confie son enfance vécue dans le Vercors, suite au décès de ses parents et de sa petite sœur. Placé dans l’institution « Les Confins » il raconte l’amitié et l’amour, les mauvais traitements, la tristesse et le chagrin. Et la vie. Cette vie, au bout des doigts, comme l’air joué au piano, parfois sombre, parfois léger ; une vie que l’on tente de briser à coups d’eau froide, d’isolements et de mots quand l’envie d’exister reste trop forte.

Jean-Baptiste Andrea signe ici son plus beau roman. De son écriture musicale et poétique, il insuffle la lumière dans la noirceur de ce récit poignant, nous émeut, nous bouscule, nous conquiert. Joe, Souzix, Momo, Sinatra, Diouf, Fouine et Danny perdurent en nous au-delà du roman qui se referme avec tristesse tant on voudrait rester avec eux. Encore un peu. Connaitre la suite, même si l’auteur nous la partage. Etreindre encore, sur d’autres pages, la main de ces enfants vivants et joyeux malgré ceux qui cherchent à les rompre.

Une merveilleuse lecture.
Un coup de cœur.

11 réflexions au sujet de « Des diables et des saints – Jean-Baptiste Andrea »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s