Roman Contemporain

La Géante – Laurence Vilaine

La géante – Laurence Vilaine

Editions Zulma – 20 Août 2020

Je remercie les Editions les Editions Zulma

Résumé

Noële a toujours vécu au pied de la Géante, la montagne immuable qui impose son rythme, fournit les fagots pour l’hiver, bleuet, bourrache, gentiane pour les tisanes et les onguents.
Elle est un peu sorcière, a appris les plantes et la nature sauvage grâce à la Tante qui les a recueillis, elle et son frère Rimbaud qui ne parle pas mais chante avec le petit-duc. Elle sait qu’on ne peut rien attendre du ciel, et n’a plus levé les yeux vers le soleil depuis longtemps. Repliée dans cet endroit loin de tout, elle mène une existence rugueuse comme un pierrier.
Soudain surgit dans sa vie l’histoire de deux inconnus. Elle découvre par effraction ce que peut être le désir, le manque, l’amour qui porte ou qui encombre. Elle s’ouvre au pouvoir des mots.

Mon Avis

Il faut s’arrêter, inspirer puis lire chaque page lentement, s’imprégner de ses mots, vivre sa langue douce et chantante jusqu’à ce qu’elle enveloppe et enlace de ses poèmes, la nature sublimée, l’Homme à ses mamelles.

Que ce texte est admirable !

Noële est rude comme sa montagne, privée de sensations autres que celles de la nature dont elle nourrit son quotidien ; aucune fantaisie, aucune émotion, elle boutonne jusqu’au col sa chemise de nuit, se couche avec les poules, porte des blouses par-dessus ses habits gris, trime, sarcle, pioche, fait des potions et renifle la Géante. L’habitude rythme les jours, les mois, les ans, Rimbaud à ses côtés, jusqu’à la venue d’un voisin et le courrier qu’on lui destine. Les sens s’aiguisent gavés de l’amour tu, de lettres que Noële ouvre, lit et récite, gavée encore et encore. La vie se découvre.

Ce roman est complètement déstabilisant, attachant, stupéfiant tant par le charme de son langage que par son contenu. Il est parfois terre à terre dépeignant une nature authentique et réelle puis s’échappe dans un récit métaphorique où le lecteur s’immerge prisonnier d’une richesse de la langue. Tout est beau, tout est remarquable ! Les mots, les images, le récit, l’amour, la quête, les mensonges, l’abnégation, la quintessence du monde, le vent et le soleil, les saisons, les corps, les silences. La Géante.

Une lecture à savourer page par page, à choyer et s’approprier.
Un coup de cœur.

7 réflexions au sujet de « La Géante – Laurence Vilaine »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s