Roman Contemporain

Vice – Laurent Chalumeau

Vice – Laurent Chalumeau

Editions Grasset – 12 Mai 2021

Je remercie les Editions Grasset pour cette lecture.

Résumé

Une femme libre, ça ne paraît pas grand-chose. Mais pour certains, c’est déjà trop. Comme un vice à corriger. C’est ce que va découvrir Esperanza Running-Wolf, 45 ans, directrice de musée vivant sur la côte Ouest des Etats-Unis, femme indépendante, fraîchement séparée du père de sa fille, qui s’apprête à devenir procureur général de son Etat. Quand le roman s’ouvre, elle profite de sa liberté retrouvée, sort et couche avec qui elle veut, notamment ce chanteur aux airs de bad boy dont le physique compense le manque de subtilité.
Elle vient aussi de rencontrer Nick, un photographe avec qui elle entretient une relation épistolaire et numérique a priori sans ambiguïtés (il est marié et vit à l’autre bout du pays) mais pas moins intense. Seulement les choses vont s’emballer et celle qui pensait tout contrôler va se retrouver en danger : le flirt virtuel devient une histoire d’amour impossible et Nick une obsession pénible ; le bad boy tombe amoureux et se fait menaçant.

Et si ce type sympa qui la courtise était finalement le meilleur choix ? L’un d’eux finira par vouloir la faire payer. Mais lequel ? Et pourquoi déjà ?

Ma lecture

Etre une femme, qu’est-ce que cela signifie ? Est-ce accepter un rôle en tolérant toutes les contraintes d’une étroitesse, d’une raideur et d’un inconfort imposé par d’autres, essentiellement masculins, sous couvert de règles et de croyances sociales et/ou religieuses ?

Esperanza se croyait libre – séparée de son mari, active, amoureuse ou non, elle mène sa vie comme elle l’entend, s’assume, assume et n’enquiquine personne. Pourtant … peut-on vraiment agir comme on le souhaite lorsqu’on est femme ?

D’une plume piquante et d’une gouaille vive, Laurent Chalumeau nous plonge dans les tourments d’une femme qui ne demande qu’à vivre sa vie. Son roman se lit comme l’on entendrait une histoire au cours d’un repas ou d’une soirée entre amis. Aucun flonflon, le texte percute, juste et mordant, donnant parfois envie de rire jaune face à une réalité décrite avec tant de pertinente.

Une lecture originale et intéressante.

4 réflexions au sujet de « Vice – Laurent Chalumeau »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s