Roman Contemporain

Les envolés – Etienne Kern

Les envolés – Etienne Kern

Editions Gallimard – 26 Août 2021

Je remercie Charlotte von Essen, Etienne Kern et les Editions Gallimard pour cette lecture.

Résumé

4 février 1912. Le jour se lève à peine. Entourés d’une petite foule de badauds, deux reporters commencent à filmer. Là-haut, au premier étage de la tour Eiffel, un homme pose le pied sur la rambarde. Il veut essayer son invention, un parachute. On l’a prévenu : il n’a aucune chance. Acte d’amour ? Geste fou, désespéré ? Il a un rêve et nul ne pourra l’arrêter. Sa mort est l’une des premières qu’ait saisies une caméra.
Hanté par les images de cette chute, Étienne Kern mêle à l’histoire vraie de Franz Reichelt, tailleur pour dames venu de Bohême, le souvenir de ses propres disparus.
Du Paris joyeux de la Belle Époque à celui d’aujourd’hui, entre foi dans le progrès et tentation du désastre, ce premier roman au charme puissant questionne la part d’espoir que chacun porte en soi, et l’empreinte laissée par ceux qui se sont envolés.

Ma lecture

Franz Reichelt hésite, du haut du premier étage de la tour Eiffel, balançant d’avant en arrière son corps engoncé dans une invention à l’improbable réussite. Il s’imagine oiseau porté par son parachute pour lequel aucun essai n’a fonctionné. La mort est certaine, pourtant il se jette dans le vide. Et s’écrase. Les quelques minutes filmées, ce matin de février 1912, sont poignantes, presque irréelles, absurdes. L’homme tombe telle une pierre lancée d’une falaise.

Fasciné par ces images dont l’écho ravive des souvenirs, Etienne Kern cherche à comprendre le choix de cet homme et retrace son parcours jusqu’à ce jour funeste. Sa chute le hante calquant son élan sur une autre chute, une autre perte – un disparu parmi les siens.

Mêlant biographie et vécu personnel, l’auteur offre un roman original dont on savoure les pages intrigués par cet homme-volant au destin surprenant et par les propres réminiscences de l’écrivain. Ecrit avec une émotion évidente, ce texte est touchant.

Une lecture poignante.

4 réflexions au sujet de « Les envolés – Etienne Kern »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s