Nouveaux Auteurs

Les enchanteurs – Geneviève Brisac

Les enchanteurs – Geneviève Brisac

Editions de l’Olivier – 7 Janvier 2022

Résumé

À dix-huit ans, Nouk pensait que le monde allait changer de base. Il semblerait que quelque chose ait mal tourné… Nouk est rebelle, insolente. Quand Olaf l’embarque dans sa maison d’édition, elle n’imagine pas qu’il puisse un jour se séparer d’elle. C’est pourtant ce qu’il fait. N’a-t-elle vraiment rien vu venir ?

Avec Werther, c’est autre chose. Ce grand éditeur, excentrique et visionnaire, devient son mentor. Mais il se montrera incapable de la protéger.

Cinglant, poétique, d’un humour féroce, Les Enchanteurs jette un regard lucide sur le mélange détonant que forment le sexe et le pouvoir dans l’entreprise.

Mais c’est d’abord la désillusion, la colère et la mélancolie que convoque ici Geneviève Brisac, dans un hymne à la résistance, c’est-à-dire à la vie.

Ma lecture

Brillante, Nouk milite, réussit l’agrég., fait des enfants, a un Jules et mène de front sa carrière d’éditrice au sein d’un monde machiste. Femme de tête sans vague et sans preuve, elle mène ses projets, sa vie et la suite, toute à la simplicité d’une tache qu’elle remplit avec passion. Mais les chiffres ne sont pas l’humanité ; les rendements, les projets, tous ces trucs qui parasitent et frottent les égos, ces machins qui font courber l’échine et piétiner les voisins. Voilà, on y est, Nouk prend tout dans la face. On la trahit, elle se redresse. 

Nouk ne serait-elle pas toutes les femmes dans ce monde où la masculinité tient le haut du panier, s’y roule et s’y accroche ?

Roman aux multiples messages – de la féminité à ne pas enterrer au droit d’être ce que l’on est, aux plis et aux virages, à l’adaptation toute féminine, aux beaux discours et à la réalité, au succès et à la dépréciation, à la mode, aux mensonges – roman actuel et sincère, « Les enchanteurs » secoue l’immuable et percute l’évidence : femme, femme, femme, quelle gageure pour celle « qui en veut sans en être, mais qui en est quand même sans oublier le vrai. »

J’ai aimé cette lecture simple et complexe comme la vie de Nouk – fiction et réalité dans un monde de brutes. Elle se lit vite, se mâche et résonne. Le monde est-il différent ? Les consciences évoluent-elles ? On courbe, on assume, on fait face et on sourit ; vous avez dit « rendement » ?

Une lecture très actuelle qui frappe

Publicité

3 réflexions au sujet de « Les enchanteurs – Geneviève Brisac »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s