Roman Contemporain

La vie clandestine – Monica Sabolo

La vie clandestine – Monica Sabolo

Editions Gallimard – 25 Août 2022

Je remercie les Editions Gallimard pour cette lecture.

Résumé

« Je tenais mon sujet. Un groupe de jeunes gens assassinent un père de famille pour des raisons idéologiques. J’allais écrire un truc facile et spectaculaire, rien n’était plus éloigné de moi que cette histoire-là. Je le croyais vraiment. Je ne savais pas encore que les années Action directe étaient faites de tout ce qui me constitue : le silence, le secret et l’écho de la violence. »


La vie clandestine, c’est d’abord celle de Monica Sabolo, élevée dans un milieu bourgeois, à l’ombre d’un père aux activités occultes, disparu sans un mot d’explication. C’est aussi celle des membres du groupe terroriste d’extrême gauche Action directe, objets d’une enquête romanesque qui va conduire la narratrice à revisiter son propre passé.
Comment vivre en ayant commis ou subi l’irréparable ? Que sait-on de ceux que nous croyons connaître ? De l’Italie des Brigades rouges à la France des années 80, où les rêves d’insurrection ont fait place au fric et aux paillettes, La vie clandestine explore avec grâce l’infinie complexité des êtres, la question de la violence et la possibilité du pardon.

Ma lecture

Il y a des livres que l’on referme sans vraiment savoir si l’on en a apprécié la lecture ou non. Des livres lus entièrement sans plaisir ni déplaisir, que l’on reprend chaque soir en un geste automatique plongeant dans un récit  dont on ne capte pas tout le sens mais qui informe, éclaire, touche.
Je n’ai, en effet, pas saisi le parallèle entre la vie bouleversante de l’autrice et la violence des membres d’un groupe terroriste des années 80. Il question de secret, de clandestinité, de silences et de loyautés, de rédemption peut-être aussi, mais il m’a surtout semblé côtoyer au fil des pages la fascination surprenante d’une jeune femme victime dans son enfance d’un père incestueux pour certaines personnalités fortes d’Action Directe.

Le travail d’enquête réalisé par M. Sabolo est incroyable mais l’idée d’y relier sa propre vie m’a échappé. Je comprends bien que l’autrice ait trouvé un appui pour ses révélations, qu’elle ait tissé entre eux (les membres d’Action directe) et elle-même une trame sur laquelle elle a puisé sa force, cependant j’ai parfois peiné à la suivre … sans jamais abandonner. Il faut dire que le talent de Monica Sabolo, sa plume et sa franchise, y sont pour beaucoup.

Une lecture que je ne parviens à classer.
Un livre à lire pour se faire sa propre idée.

12 réflexions au sujet de « La vie clandestine – Monica Sabolo »

  1. Je me suis arrêté aux pages 66 et 67 où on découvre un personnage qui n’est pas nommé et qui atterrit là comme un cheveux dans la soupe. Normal, c’est moi dont il s’agit, Pas grave: il passera inaperçu et c’est bien ainsi.

    J’aime

    1. « Quand j’aperçois sa mince silhouette, en général au fond d’une librairie genevoise, avec son blouson d’aviateur et son regard fiévreux …. » Des mots durs sans aucun doute.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s