Non classé·Roman historique

La rafle des notables – Anne Sinclair

fullsizerender

 

La rafle des notables – Anne Sinclair

Editions Grasset – 18 Mars 2020

coeur 3

 

 

 

Je remercie les Editions Grasset pour cette lecture.

Résumé

« Cette histoire me hante depuis l’enfance…»
S’interrogeant sur la manière dont son grand-père paternel, Léonce Schwartz, a échappé à la déportation, Anne Sinclair découvre un chapitre méconnu de la persécution sous l’Occupation : la « rafle des notables ».
En décembre 1941, les Allemands arrêtent 743 Juifs français, chefs d’entreprise, avocats, écrivains, magistrats. Pour parvenir au quota de mille détenus exigé par Berlin, ils adjoignent à cette population privilégiée 300 Juifs étrangers déjà prisonniers à Drancy.
Tous sont enfermés au camp de Compiègne, sous administration allemande : un vrai camp de concentration nazi d’où partira, en mars 1942, le premier convoi de déportés de France vers Auschwitz (avant la Rafle du Vél’ d’Hiv de juillet 1942).
En reconstituant la coexistence dans ce camp de bourgeois assimilés depuis des générations et de Juifs étrangers familiers des persécutions, ce récit très personnel raconte avec émotion une descente aux enfers.

« Essayer de redonner un peu de chair aux disparus est devenu pour moi une obsession », écrit l’auteur, dont le fardeau intime sert de fil rouge à une œuvre de mémoire collective.
De sorte que l’enquête familiale sur le destin énigmatique de Léonce se fait peu à peu enquête historique sur la tragédie de Compiègne, puis hommage à ceux qui n’en sont pas revenus.

Mon Avis

En cherchant à répondre aux interrogations sur sa famille, Anne Sinclair ouvre une page de l’histoire oubliée (peu ou pas évoquée dans les livres d’histoire) et raconte le quotidien au camp de Compiègne, si proche de Paris, divisé en trois bâtiments dont un dédié aux « juifs français et juifs étrangers » raflés en décembre 1941 ou ramenés de Drancy. Certains y décèderont, d’autres parviendront à en être libérés alors que certains verront leur route se poursuivre vers Drancy puis Auschwitz dont on connait l’issue.

Ce livre, très documenté, relate l’histoire comme un rappel de ce qui fût dans ce camp sans verser dans le pathos. On reste à distance du ressenti de ces hommes puisqu’il ne s’agit pas d’un témoignage à proprement parlé, mais on côtoie les évènements associés à ce qui leur a permis, en partie, de tenir.

Un écrit très intéressant.

5 réflexions au sujet de « La rafle des notables – Anne Sinclair »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s