Roman Contemporain

On ne se baigne pas dans la Loire – Guillaume Nail

On ne se baigne pas dans la Loire – Guillaume Nail

Editions Denoël – 4 Janvier 2023

Je remercie les Editions Denoël pour cette lecture.

Résumé

« Sous leurs yeux, le décor entier se détraque. L’incompréhension dans le regard de Lorenzo, ses pieds dérobent, l’eau ensevelit et, réflexe, Gus saute pour échapper à l’arbre qui glisse par en dessous et défonce le sable dans sa chute, jusqu’à redevenir le fleuve, le courant, l’eau partout. »

Un après-midi d’août, dernier jour de colo. Une meute d’adolescents est livrée à elle-même. Dans un dernier sursaut d’enfance, Pierre, Gus, Totof, Farid et les autres partent à l’aventure. Derrière leurs vœux d’amitié à la vie, à la mort pointe la fougue d’une jeunesse insolente. Tous se croient immortels. Une journée parfaite, à un détail près – on ne se baigne pas dans la Loire.
Un premier roman impétueux qui dit la fièvre de l’adolescence.

Ma Lecture

1969, Juigné-sur-Loire, 19 enfants d’un centre aéré meurent noyés dans la Loire après avoir été entrainés par le courant capricieux du fleuve où pourtant l’on sait que l’on ne doit pas se baigner. Ce terrible drame inspire Guillaume Nail.

Gus, Totof, Pierre et Farid ont 16 ans. Il fait chaud et, en ce dernier jour d’une colo de 6 semaines, les corps se pensent immortels au bord de La Loire. On se trempe, on joue, on ose. Les malheurs de chacun s’oublient sur le sable souple et sur les troncs penchés à fleur d’eau. Les torses se bombent, on assure puisqu’on est jeune, le sang fouetté par les sens tant que l’on serre les yeux pour ne pas imaginer ce qui attend au retour de ce mois entre copains, à la maison où l’on ne veut pas rentrer, là où les moqueries pleuvent, où l’indifférence écrase, où les coups percent le quotidien. Insouciants, on avance jusqu’à la bascule, les silhouettes avalées par les flots.

Le texte est court comme les phrases qui le composent. Des mots vifs telle la vie qu’il faut vivre quand on a 16 ans, des mots qui castagnent ou qui friment dans l’urgence d’instants à croquer à pleines dents laissant en ombre l’incertitude de l’âge ingrat, les craintes du jugement, la peur d’échouer, les plaies et les failles parfois si larges et profondes qu’elles disloquent en silence.

Roman sur l’adolescence et la feinte insouciance, « On ne se baigne pas dans la Loire » raconte la vraie vie.
C’est une très belle lecture.

Publicité

5 réflexions au sujet de « On ne se baigne pas dans la Loire – Guillaume Nail »

  1. Édifiant comme tu dis. La Loire est aussi belle qu’attirante, mais les bancs de sable sont meurtriers. On de méfie dans la région. Ils auraient dû en faire autant à l’époque.
    Je reste persuadée qu’il y a des gens qui s’y baignent malgré le danger. Personne ne tire leçon d’un tel drame. Ça me hérisse. 😥

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s