Roman Contemporain

Éparse – Lisa Balavoine

EparseÉparse – Lisa Balavoine

Editions JC Lattès – 3 Janvier 2018

Coup de coeur

 


Je remercie Les Editions JC Lattès et Lisa Balavoine pour l’envoi de cette lecture.

 

Résumé Editeur

À travers une série de fragments, Lisa Balavoine – la quarantaine, divorcée et mère imparfaite de trois enfants – fait le tour de son existence comme on fait le tour du propriétaire, et signe le roman espiègle et nostalgique de toute une génération.
Convoquant la mémoire de chansons, de films, d’événements emblématiques des années 80 à aujourd’hui, entremêlant souvenirs de jeunesse et instantanés de sa vie quotidienne, elle fait de son histoire intime un récit dans lequel chacun peut se reconnaître. Car les questions qu’elle pose (sur l’éternel recommencement de l’amour, sur les héritages et la transmission…) sont les nôtres. Car ses doutes, ses joies, ses peines fugaces ou durables, nous les connaissons. Car les inventaires audacieux qu’elle propose (description à la Perec d’un tiroir de salle de bain, arguments pour ou contre la vie de couple, liste de ses phobies, déclarations d’amour aux acteurs qu’elle a aimés…) nous renvoient à nos propres obsessions.
Telle est la prouesse de ce livre : à mesure que l’auteur rassemble les morceaux de son puzzle personnel et tente l’autopsie de la première moitié de sa vie, c’est le lecteur qui se redécouvre lui-même.

Mon Avis

Dès les premières informations parues sur Facebook, j’ai eu très envie de lire ce roman. J’étais intriguée ; sitôt reçu, je l’ai attaqué. Les premiers paragraphes m’ont déroutée pour ne pas dire déçue. Je venais d’avaler quelques pages et faisais face au déballage d’une intimité dont je ne voyais ni la finalité, ni l’intérêt, une impression d’élucubrations narcissiques pour lesquelles je ne pensais pas tenir la distance. Mais, comme il est très rare que je ne persiste pas dans mes lectures, j’ai persévéré – ce devait être plus que cela, je le sentais – , et puis j’ai tourné les pages, de plus en plus vite, happée par ces mots qui m’ont percutée. J’ai ressenti une émotion intense, l’envie d’en savoir davantage. Les mots ont résonné, ils sont ceux d’une femme, des femmes, des segments de vie, des choix, des erreurs, des paris à tenir, une vie qui s’écoule, avec ses doutes, ses joies, ses ratés. La mise à nue est intense, osée, riche, elle côtoie nos propres fêlures, flirte avec nos histoires, les mecs, les enfants – miroirs de nos failles – , le sexe, les sentiments, la solitude, le temps qui passe. Nos rides, nos lubies, nos envies. C’est elle, c’est vous, c’est moi. On sourit, on pleurerait presque.

« Je me sens parfois aussi excitante qu’une entreprise en dépôt de bilan »

Il y a ce que nous sommes, ce que l’on attendait, ce que l’on espérait, et puis il y a le vrai, ce que avec quoi on compose. On s’adapte. On fait ce qu’on peut.

« … Je fais ce que je peux avec mes erreurs à réparer. Je fais ce que je peux avec mes peurs à affronter. Je fais ce que je peux avec mes liens à renouer. Je fais ce que je peux avec mes décisions à prendre. Je fais ce que je peux avec mes vides à remplir. Je fais ce que je peux avec mes pleins à vider. Je fais ce que je peux. »

Le ton est donné. A charge. Lisa Balavoine se livre sans concession, lie les souvenirs, les histoires, ses impressions, épingle ses désirs, accroche ses loupés. Il y a son couple, son ex, son mec, ses enfants qui grandissent, son travail, la musique, sa mère, une vie, une construction. Une reconstruction.

« Apres une énième conversation téléphonique ressemblant à toutes les précédentes, j ai dit à ma mère que, dans l’éventualité de son décès, je ne pouvais pas lui assurer que je serais triste »

Le style est brut, franc, sans fioriture, alternant confidences, autodérision et humour.

« Rupturlute (n.f.) rupture brutale, à s’en ôter les mots de la bouche. Exemple : Ce mec m’a encore fait le coup de la rupturlute. Franchement c’est dur a avaler. »

Pour résumer, ce livre est un coup de cœur. 

Et pour poursuivre, voici l’Interview de Lisa Balavoine .

Il y a aussi la très belle chronique de Bricabook .

 

Publicités

11 réflexions au sujet de « Éparse – Lisa Balavoine »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s